Sérénité autour de la pratique du VTT dans les forêts jurassiennes

Une table ronde s’est tenue mercredi soir dans un climat apaisé entre différents acteurs. Les ...
Sérénité autour de la pratique du VTT dans les forêts jurassiennes

Une table ronde s’est tenue mercredi soir dans un climat apaisé entre différents acteurs. Les vététistes vont plancher pour trouver un concept, afin de pratiquer leur sport en toute légalité

Ce genre de sentiers pourrait voir le jour dans le Jura, comme ici à Bassecourt (photo : Office de l'environnement). Ce genre de sentiers pourrait voir le jour dans le Jura, comme ici à Bassecourt (photo : Office de l'environnement).

Tous les acteurs réunis mercredi soir sont unanimes : le dossier de la pratique du VTT dans les forêts jurassiennes doit aller de l’avant dans le calme. Vététistes, autorités, propriétaires, mais aussi acteurs du tourisme, de la chasse, de l’agriculture et de la protection de la nature ont échangé, alors que le dossier avait créé la polémique il y a quelques mois. Chaque partie a présenté son point de vue dans le calme. Cette première table ronde a prouvé que chaque acteur du dossier souhaite un dénouement légal dans ce dossier et est prêt à discuter pour trouver un terrain d’entente. De plus, autorités cantonales et vététistes affirment de concert qu’une offre de VTT en forêt est un besoin dans notre région.

Patrice Eschmann, chef de l’Office de l’environnement : « Le statut-quo ne profite à personne »

La balle dans le camp des vététistes

Les adeptes de VTT en forêt vont plancher ces prochains mois sur un concept général qui doit définir les besoins et tenter de localiser les activités. L’Office jurassien de l’environnement accompagnera les vététistes dans cette démarche dont le résultat sera soumis aux différents acteurs. Un des responsables des vététistes, Loris Hintzy, se réjouit de discussions prolifiques et promet d’entreprendre des démarches réglementaires. Il estime que les adeptes du VTT doivent encore se mettre d’accord sur le projet à développer. Selon Loris Hintzy, « on se dirige vers des tracés de trail ou d’enduro ou de cross-country, pas de descente ».

Loris Hintzy : « Que chacun puisse avoir proche de chez lui un terrain de jeu »

Conditions à respecter pour Pro Natura Jura

Les milieux de la protection de la nature ont participé aux échanges mercredi soir. Jean-Pierre Sorg pour Pro Natura Jura et pour la Société d’écologie et de protection des oiseaux de Delémont et environs est tout à fait ouvert à la discussion. S’il n’est pas « complètement opposé » à la pratique du VTT en milieux forestiers, Jean-Pierre Sorg reconnaît qu’il faudra trouver des solutions pour que « la biodiversité et les écosystèmes soient préservés dans la mesure du possible ». Il exige également que toutes les pistes sauvages qui ont été aménagées soient déconstruites. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus