Le Jura maintient l’obligation d’annonce et de lutte face au feu bactérien

Le canton a édicté de nouvelles bases légales, inscrivant le territoire en zone à faible prévalence ...
Le Jura maintient l’obligation d’annonce et de lutte face au feu bactérien

Le canton a édicté de nouvelles bases légales, inscrivant le territoire en zone à faible prévalence. Mais la vigilance reste de mise

Les derniers cas de feu bactérien recensés dans le Jura remontent à 2011. La situation est donc sous contrôle, mais il s'agit de prévenir toute nouvelle contamination (photo RCJU). Les derniers cas de feu bactérien recensés dans le Jura remontent à 2011. La situation est donc sous contrôle, mais il s'agit de prévenir toute nouvelle contamination (photo RCJU).

Le canton du Jura émet de nouvelles bases légales pour la prévention du feu bactérien des arbres fruitiers. Cette maladie a perdu son statut d’organisme de quarantaine en Suisse, suite à une modification du droit fédéral en matière de protection des végétaux. Du coup, l’Etat jurassien a décidé par arrêté d’inscrire le canton en zone à faible prévalence. Cette décision fait l’objet d’un dépôt public. Dans les faits, l’obligation de surveillance, d’annonce et de lutte est maintenue. Toute personne qui observe une plante suspecte doit contacter la Station phytosanitaire cantonale, à la Fondation rurale interjurassienne. Les derniers cas de feu bactérien recensés remontent à 2011, démontrant que les efforts menés pour combattre la maladie ont porté leurs fruits. Pour le canton, la meilleure manière de lutter reste la prévention. /comm-rch


 

Actualités suivantes