Nouvelles règles aux jardins familiaux de Delémont

Le Conseil communal de la capitale jurassienne a fixé plusieurs conditions après des irrégularités ...
Nouvelles règles aux jardins familiaux de Delémont

Le Conseil communal de la capitale jurassienne a fixé plusieurs conditions après des irrégularités constatées dernièrement

Les jardins communaux de Delémont doivent avant tout servir à cultiver fruits et légumes, d'après les autorités communales. Les jardins communaux de Delémont doivent avant tout servir à cultiver fruits et légumes, d'après les autorités communales.

Delémont veut que ses jardins familiaux retrouvent leur sérénité. Dans un communiqué diffusé mardi matin, les autorités communales indiquent qu’elles souhaitent y régulariser la situation après des problèmes constatés dans le courant de l’année 2018. Le Conseil communal a donc adapté les règlements de gestion, en particulier pour limiter les risques de sinistre et les nuisances envers le voisinage. Les nouvelles règles ont pour but également de confirmer la vocation prioritaire des jardins communaux, à savoir la culture de fruits et légumes, selon les autorités. Les contrats de baux à loyer seront remis prochainement et leur entrée en vigueur est prévue pour le début de l’année prochaine. A noter que les nouvelles règles ont été présentées lundi soir à l'ensemble des jardiniers des trois associations qui ont plutôt bien accueilli la démarche, d'après Ernest Borruat, conseiller communal en charge de l'urbanisme. /comm-mle

Ernest Borruat : « Tout le monde a bien apprécié »

Les conditions et exigences

Voici quelques règles mises en place par le Conseil communal delémontain :

  • Les dimensions maximales ont été fixées pour les cabanes, les auvents, les serres et les coffres à outils; ces dimensions ont été augmentées par rapport aux règlements précédents afin de tenir compte de la vocation sociale des jardins;
  • Les constructions massives maçonnées sont interdites, les cabanes ne peuvent pas être isolées thermiquement, les capteurs photovoltaïques alimentent uniquement l’éclairage, les équipements sanitaires avec écoulement d’eau usée perdu ne sont pas tolérés, de même pour les piscines et autres surfaces d’eau;
  • Les futures cabanes, nouvelles ou transformées, devront respecter ces dimensions et règles de construction et faire l’objet d’une demande de permis de construire, globale pour chaque site et déposée en début d’année; toutes les cabanes devront être mises aux normes au plus tard lors du transfert à un autre jardinier;
  • Les installations de cheminées, poêles ou autre foyers, existants et futurs, ne peuvent pas être utilisées tant que leur conformité n’a pas été validée par l’ECA-Jura; à ce jour, une trentaine d’autorisation ont déjà été délivrées;
  • Les parcelles doivent majoritairement être utilisées pour la culture (minimum 2/3 de la surface) et l’utilisation d’engrais est réglementée;
  • Les activités autres que le jardinage (détente, réunions de famille) sont restreintes et réglementées, notamment en application du Règlement communal de police; les feux ouverts sont interdits.


Actualisé le

 

Actualités suivantes