« Dans un immeuble locatif, le bon sens prime »

Les immeubles locatifs sont des bâtiments privés, il n’y a donc pas d’obligation de porter ...
« Dans un immeuble locatif, le bon sens prime »

Les immeubles locatifs sont des bâtiments privés, il n’y a donc pas d’obligation de porter un masque dans les communs

Dans les communs d'un immeuble locatif, le port du masque n'est pas obligatoire (photo : illustration). Dans les communs d'un immeuble locatif, le port du masque n'est pas obligatoire (photo : illustration).

Ce n’est pas toujours simple de savoir comment faire pour respecter au mieux les mesures sanitaires liées au Covid-19 ! Parmi les nouvelles règles adoptées par les cantons vendredi, on note l’obligation de porter un masque dans les établissements et espaces clos accessibles au public. Si un musée ou un supermarché sont sans aucun doute des « espaces clos accessibles au public », qu’en est-il d’un immeuble locatif ?


Chacun est libre

« Si on prend la définition des lieux publics, ça nous dit que ce sont des endroits en libre accès », explique Rebecca Joly, secrétaire générale de l’ASLOCA, l’association de défense des locataires. « Or, le public n’a pas librement accès aux communs d’un immeuble. C’est donc un bâtiment privé », ajoute Rebecca Joly.
Ainsi, le port du masque n’est pas imposé dans ce type de lieu, selon l’ASLOCA. « C'est une question difficile, il n'y a pas de directive claire, car on est dans la dimension privée... Mais rien n'oblige à porter le masque dans les communs », déclare Rebecca Joly. Chacun est libre de faire comme il l’entend : si vous êtes rassuré en portant un masque, rien ne l’interdit. Pareil pour la désinfection des rampes d’escalier, des boutons d’ascenseur… Chacun est libre de nettoyer ce qu’il a touché, mais il n’y a pas de loi qui vous oblige à le faire.


Les régies peuvent prendre des décisions

Ainsi, un locataire ne peut pas obliger ses voisins à porter un masque. Il ne peut pas décider de poser une affiche demandant à tout le monde de se couvrir le visage ou de se désinfecter les mains en entrant dans l'immeuble. En revanche, si votre bâtiment est géré par une régie, celle-ci peut décider de certaines règles à respecter, comme le port du masque dans les communs, selon l’ASLOCA.


Attention au respect de la quarantaine

Si un locataire est en quarantaine, il n’est pas censé utiliser les communs. En effet, l’OFSP recommande de rester chez soi et d’éviter tout contact. Mais si, pour une raison ou une pour une autre, le locataire doit sortir de chez lui, « à lui de désinfecter ce qu’il a pu toucher... mais encore une fois, rien ne l’y oblige. C’est le bon sens qui prime », concède Rebecca Joly.
Rappelons enfin que les rassemblements de plus de 15 personnes sont interdits, dans les lieux publics et privés. /cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus