De nouveaux séismes liés au projet de géothermie de Strasbourg

La région de Strasbourg a tremblé à plusieurs reprises cette semaine. Des tests menés par la ...
De nouveaux séismes liés au projet de géothermie de Strasbourg

La région de Strasbourg a tremblé à plusieurs reprises cette semaine. Des tests menés par la société Fonroche seraient à l’origine de ces secousses

Le projet de géothermie de Fonroche se situe à Reichstett, dans l'Ecoparc Rhénan. (Google Map, données cartographiques 2020 : CNES/Airbus, GeoBasis-DE/BKG, GeoContent, Maxar Technologies) Le projet de géothermie de Fonroche se situe à Reichstett, dans l'Ecoparc Rhénan. (Google Map, données cartographiques 2020 : CNES/Airbus, GeoBasis-DE/BKG, GeoContent, Maxar Technologies)

C’est un événement qui vient donner de l’eau au moulin des opposants au projet de géothermie profonde à Haute-Sorne. Plusieurs séismes ont été enregistrés ces derniers jours à Reichstett, près de Strasbourg. Ces secousses sont liées à l’activité de géothermie de la société Fonroche. La direction de l’entreprise a indiqué à la presse locale que les tremblements de terre avaient été provoqués par des tests menés à la demande de la Préfecture du Bas-Rhin après d’autres séismes survenus l'an dernier. Des expertises sont en cours. Sismologue à l'Université de Strasbourg, Jérôme Vergne nous donne des précisions sur ces secousses :

Contacté jeudi, le promoteur du projet de géothermie profonde à Haute-Sorne dit qu’il suit la situation française de près. Il attend également avec intérêt les résultats des différentes expertises qui seront réalisées sur ces derniers tremblements de terre. Le responsable du dossier chez Géo-Energie Suisse Olivier Zingg souligne toutefois que les deux projets présentent des différences au niveau de la cible géologique. Celui de Haute-Sorne se tiendrait éloigné des grandes zones de failles sismiques.

Sur les réseaux sociaux, les opposants estiment de leur côté que « l’expérimentation prévue dans le Jura est bien pire » qu’en Alsace, sachant que les essais de Strasbourg se font sans fracturation hydraulique, contrairement à ce qui est prévu à Haute-Sorne. /alr

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus