Les chiffres de la criminalité en octobre dans le Jura

La police cantonale jurassienne a dévoilé jeudi les chiffres de la criminalité dans le canton ...
Les chiffres de la criminalité en octobre dans le Jura

La police cantonale jurassienne a dévoilé jeudi les chiffres de la criminalité dans le canton pour le mois d'octobre. Elle rend aussi la population attentive aux risques d’hameçonnage, une technique cybercriminelle

Le « phishing », ou hameçonnage, est une technique cybercriminelle pour récupérer des données personnelles. (Photo : Prévention suisse de la criminalité). Le « phishing », ou hameçonnage, est une technique cybercriminelle pour récupérer des données personnelles. (Photo : Prévention suisse de la criminalité).

La police cantonale jurassienne a publié jeudi son rapport mensuel relatif à la criminalité dans le canton. Le taux de criminalité durant le mois d’octobre a connu une légère baisse par rapport à septembre. Les chiffres dévoilés par l’institution montrent que 118 lésés et plaignants ont été comptabilisés en octobre, contre 195 le mois précédent. Les vols de véhicules ont diminué, passant de 24 cas recensés en septembre contre 18 en octobre. La police cantonale fait également état de 34 infractions au code pénal déposées aux guichets sur cette période.

Tendance de la criminalité sur le territoire jurassien en octobre. (Photo: Police cantonale jurassienne). Tendance de la criminalité sur le territoire jurassien en octobre. (Photo: Police cantonale jurassienne).

Attention à l’hameçonnage

La police jurassienne transmet également un message de prévention à propos du « phishing », aussi connu sous le nom d'hameçonnage. Il s’agit d’une technique utilisée par des cybercriminels pour récupérer des mots de passe et des données personnelles, dans le but de s’enrichir sur le dos des personnes lésées. Pour s’en prémunir, il faut se méfier des courriels qui semblent provenir d’un prestataire de services ou d’une banque, et qui demandent de cliquer sur un lien pour mettre à jour ses informations personnelles. Le cas échéant :
  • ne cliquez sur aucun lien ;

  • contrôlez l’adresse mail de l’expéditeur et celle du lien transmis en plaçant le curseur de la souris dessus ;

  • signalez l’e-mail au fournisseur de messagerie ;

  • activez la double authentification sur tous vos comptes de messagerie ;

  • en cas de doute, contactez par un autre moyen le prétendu expéditeur pour vérification.


En cas d’abus, il s’agit de déposer plainte auprès de la police jurassienne, qui propose encore de s’exercer à déjouer l’arnaque, via le site de la Haute Ecole Spécialisée de Lucerne. /comm-nmy-lad


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus