Trois pétitions pour l’accueil de migrants du camp de Moria

Après l’incendie ravageur qui a eu lieu en septembre sur l’île grecque de Lesbos, des Jurassiens ...
Trois pétitions pour l’accueil de migrants du camp de Moria

Après l’incendie ravageur qui a eu lieu en septembre sur l’île grecque de Lesbos, des Jurassiens s’activent pour que la Suisse leur tende la main

L'un des camps de migrants sur l'île grecque de Lesbos. Photo : AP/Panagiotis Balaskas L'un des camps de migrants sur l'île grecque de Lesbos. Photo : AP/Panagiotis Balaskas

Des pétitions seront remises cette fin de semaine à Delémont, Haute-Sorne et Saignelégier. Elles demandent à ces communes d’interpeler la Confédération pour qu’elle se propose d’accueillir une partie des 8'000 migrants du camp de Moria, sur l'île grecque de Lesbos, qui sont dans l’attente depuis l’incendie qui a sévi en septembre. 

Seul l’organe fédéral peut prendre la décision de lancer le processus, explique Claude Braun, qui participe à la récolte des signatures proposée dans le cadre de l'action « Evacuez maintenant ». Les communes jouent ainsi le rôle de levier. Le groupement jurassien du Forum civique européen effectue le travail de récolte dans le canton. Il a recueilli 300 signatures, soit 200 dans la ville, et 50 dans chacune des deux autres communes. 

« C'est inimaginable », s'exclame Claude Braun

Le collectif se donne l’objectif de récolter davantage de signatures ces prochaines semaines, et espère entrer en contact avec d’autres communes jurassiennes. L’idée, c’est que les villes et villages à qui nous soumettons des pétitions envoient un signal fort à la Confédération, reprend Claude Braun. Mais d’un autre côté, l’objectif est aussi qu’ils se proposent pour l’accueil de ces personnes, qui, à l’heure actuelle, sont des milliers à vivre sous des tentes, sans eau, sans électricité, dans des conditions inhumaines. » /cka

« C'est la Berne fédérale qui donne le permis pour que les gens puissent venir»


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus