Emil Frey met la main sur le parc automobile de Gefco à Courgenay

Le groupe suisse a repris l'activité sur le site ajoulot mardi. Courgenay représente de nouvelles ...
Emil Frey met la main sur le parc automobile de Gefco à Courgenay

Le groupe suisse a repris l'activité sur le site ajoulot mardi. Courgenay représente de nouvelles opportunités stratégiques pour le distributeur de voitures

En reprenant le parc automobile de Courgenay, le distributeur de voitures Emil Frey fait son entrée dans le Jura. (Photo: archives) En reprenant le parc automobile de Courgenay, le distributeur de voitures Emil Frey fait son entrée dans le Jura. (Photo: archives)

Dévolue au transport, à la transformation, au stockage et à la distribution de voitures, le parc automobile de Gefco, à Courgenay, a été racheté mardi par l’entreprise suisse Emil Frey. L’information a été publiée dans la feuille officielle suisse du commerce ce vendredi.

Courgenay est la porte d’entrée obligatoire pour tous les véhicules neufs des marques Peugeot, DS et Citroën qui seront immatriculées en Suisse. La société logistique Gefco se chargeait du travail de préparation et de redistribution de ces voitures. Désormais, ce sera le groupe Emil Frey qui s’en occupera. Les activités resteront les mêmes.
Le directeur de communication du groupe, Peter Hug, explique que ce choix allait de soi, après qu’Emil Frey ait repris, il y a un an, les activités du groupe PSA, qui gère l’import et l’export des trois marques citées. Nouveauté, les véhicules Opel pourraient aussi bientôt transiter par là, alors que Tesla disparaît.
Quand on lui demande si les 27 postes de travail à Courgenay seront sauvegardés, Peter Hug répond: « le but n'est pas de réduire les effectifs, au contraire ». Mais la situation du marché automobile en Suisse a de quoi inquiéter. « La baisse des immatriculations du début de l’année à octobre se chiffre à 24%, du jamais vu », s'exclame Peter Hug. Il se montre cependant confiant pour 2021. De plus, le site de Courgenay est un atout selon lui. À la porte de la France, où le groupe suisse possède quelque 250 garages, les opportunités stratégiques sont nombreuses, dit-il. Sur le long terme, il offrira peut-être des possibilités de s'agrandir. /cka


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus