Robel a obtenu son permis de séjour

Ce jeune réfugié érythréen dont la Confédération avait levé l’admission provisoire l’an dernier ...
Robel a obtenu son permis de séjour

Ce jeune réfugié érythréen dont la Confédération avait levé l’admission provisoire l’an dernier a récemment obtenu un permis B, son histoire avait provoqué le lancement d’une pétition avec plus de 5'500 signatures

Robel, ici entouré en décembre 2019 de la famille Schnetz. (Photo : archives). Robel, ici entouré en décembre 2019 de la famille Schnetz. (Photo : archives).

« C’est un magnifique cadeau de Noël pour Robel ». C’est avec ces mots de circonstance que Noël Schnetz, père de famille jurassien qui a accueilli Robel, nous annonce que le jeune Erythréen de 21 ans venait d’obtenir un permis de séjour. Arrivé en Suisse en 2015, Robel s’était vu retirer son droit d’asile l’an dernier, suite à un revirement de politique du secrétariat d’Etat aux migrations (SEM), alors qu’il bénéficiait d’un emploi. Son histoire avait touché des milliers de Jurassiens et une pétition avec plus de 5'500 signatures avait été remise à la chancellerie cantonale en janvier dernier.


Régularisé après un réexamen de son dossier

« C’est impossible de dire si la pétition a pesé ou non. Robel a bénéficié d’une régularisation via le réexamen de son dossier cinq ans après sa première demande d’asile, comme beaucoup d’autres réfugiés », explique Pierluigi Fedele, directeur de l’Association jurassienne d’accueil des migrants (AJAM). Pour obtenir ce précieux sésame, les demandeurs sont notamment évalués sur leur maîtrise de la langue, la probabilité d’un accès à l’emploi et des critères d’intégration sociale. Le service de l’action sociale dirigé par la ministre Nathalie Barthoulot avait également appuyé ce dossier auprès du SEM. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus