La chouette chevêche reçoit les honneurs en 2021

Des yeux perçants et un appel miaulé, de quoi faire chavirer le cœur des amoureux de la nature ...
La chouette chevêche reçoit les honneurs en 2021

Des yeux perçants et un appel miaulé, de quoi faire chavirer le cœur des amoureux de la nature qui ont choisi la chevêche d’Athena comme « oiseau de l’année »

BirdLife Suisse a élu la chevêche d'Athéna « Oiseau de l'année 2021 ». Photo : Martin Becker BirdLife Suisse a élu la chevêche d'Athéna « Oiseau de l'année 2021 ». Photo : Martin Becker

La chouette chevêche est mise en lumière en 2021. Le petit rapace a été élu « oiseau de l’année » par l’association BirdLife. Alors que sa population était importante au milieu du 20e siècle, ses effectifs ont fondu à cause de la destruction des vergers à haute tige, l’intensification agricole et la pression du bâti. Aujourd’hui, 149 mâles ont été recensés en Suisse, dont quelques dizaines de couples en Ajoie. Les deux autres populations se trouvent au Tessin et dans la campagne genevoise. Comme l’explique Nadine Apolloni, du Collectif chevêche, cet oiseau est plutôt « grégaire ». L’animal ne s’éloigne que de quelques kilomètres de son lieu de naissance. Il est donc difficile de coloniser de nouveaux territoires. En plus, la chevêche d’Athena ne se plaît qu’en plaine et supporte mal la neige.

Nadine Apolloni

Exemple de réussite

À travers le choix de ce rapace comme « oiseau de l’année », BirdLife souhaite démontrer la pertinence des projets de conservation. Il y a encore quelques années, sa population était en chute libre. Désormais les effectifs en Ajoie, notamment, se portent mieux. C’est le fruit d’un travail de longue haleine du Collectif chevêche, actif dans la région depuis 20 ans. Les bénévoles essaient de sauvegarder son milieu en collaboration avec les agriculteurs et les particuliers. Gérer les herbages, favoriser la plantation d’arbres à haute tige, autant de mesures favorables à la chouette chevêche. /ncp



 

Actualités suivantes