Un projet scolaire qui change la vie

João Domingues, ancien étudiant de la Haute-Ecole Arc, a réalisé son travail de Bachelor en ...
Un projet scolaire qui change la vie

João Domingues, ancien étudiant de la Haute-Ecole Arc, a réalisé son travail de Bachelor en modernisant une montre traditionnelle de chez Tavannes Watch

La montre a été revisité par l'étudiant pour donner ce résultat. (Photo : kickstarter.com) La montre a été revisité par l'étudiant pour donner ce résultat. (Photo : kickstarter.com)

João Domingues a vu un simple projet scolaire devenir réalité. Le jeune homme de 23 ans a réalisé un travail dans le cadre d’un cours lié à ses études à la Haute-Ecole Arc à Neuchâtel. Le responsable de l’entreprise régionale Tavannes Watch a demandé aux étudiants de moderniser une montre traditionnelle et d’en faire la « nouvelle montre des aventuriers ». L'étudiant domicilié au Val-de-Ruz s’est donc inspiré de l’armature d’un buggy. Dans ces véhicules, les pilotes sont cloisonnés entre des barres de fer afin d’être protégés en cas d’accident. C’est l’idée que João Domingues a souhaité développer. Ce concept a beaucoup plu à la marque mais le jeune homme ne cache pas « qu’il manquait encore beaucoup trop d’éléments horlogers » pour aboutir à un projet réalisable. L’entreprise lui a donc proposé d’en faire son travail de Bachelor afin d’approfondir son idée. 

João Domingues  : « L’aventure a commencé avant le travail de Bachelor » 

Cette aventure a été vraiment « incroyable » pour l'étudiant. Il est conscient que ce type de parcours n’arrive « presque jamais ». Selon lui, beaucoup de travaux scolaires n’aboutissent à rien à part à une note. Il se rend compte que c’est donc « une chance » pour lui « de pouvoir voir son idée sur le marché de l’horlogerie ». 

João Domingues  : « C’est une aventure vraiment incroyable »

Actuellement, le prototype est déjà sur le marché, mais des demandes de fonds ont été lancées afin de pouvoir financer des productions de masse. L’idée est de pouvoir encore s’amuser avec le prototype pour l’améliorer. Au début de l’aventure, João Domingues possédait de « bonnes connaissances de la mécanique grâce à la HE Arc » mais il a dû apprendre à connaître les subtilités du milieu de l’horlogerie. Ce nouvel apprentissage lui a permis de créer un prototype tout à fait dans les attentes de son nouvel employeur. /lge 

João Domingues  : « L’horlogerie, c’est encore différent »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus