L’avenir cantonal de Belprahon en question

L’avenant au message pour le nouveau vote communaliste de Moutier évoque la situation du village ...
L’avenir cantonal de Belprahon en question

L’avenant au message pour le nouveau vote communaliste de Moutier évoque la situation du village du Cornet. Pour les différentes parties, son appartenance cantonale est définitivement réglée

Selon le message qui sera transmis à la population prévôtoise, le sort de Belprahon est définitivement réglée. (Photo : Michel Leuenberger). Selon le message qui sera transmis à la population prévôtoise, le sort de Belprahon est définitivement réglée. (Photo : Michel Leuenberger).

L’appartenance cantonale de Belprahon refait surface dans le message en vue de la répétition du vote communaliste de Moutier. Le document qui sera envoyé à la population en vue du scrutin du 28 mars a été dévoilé jeudi. Concrètement, la ville et les deux cantons se sont mis d’accord pour rédiger conjointement un avenant au message de 2017. Le texte indique notamment que le sort de Belprahon est définitivement réglé.

Le document rappelle que la commune du Cornet a décidé de rester dans le canton de Berne le 17 septembre 2017. Deux recours ont, par la suite, été rejetés par la Préfecture du Jura bernois. Ces décisions n’ayant pas été contestées juridiquement, la votation est entrée en force.


Une formulation qui fâche

Contacté, le porte-parole du groupe autonomiste « Belprahon dit OUI », Dominique Crelier, se dit fâché et déçu par la formulation du message. Il regrette de ne pas être soutenu davantage par le canton du Jura. Pour la présidente de la délégation aux affaires jurassiennes du Gouvernement jurassien, l’exécutif ne peut pas remettre en cause une décision judiciaire. « Institutionnellement parlant, les procédures sont arrivées à leur terme », nous a indiqué Nathalie Barthoulot.

Le village de Belprahon ne peut donc plus demander de nouveau vote dans le cadre de la procédure mise en place en 2012. Il pourrait toutefois le faire en relançant de A à Z un processus de modification du territoire cantonal, comme le permet la Constitution suisse. Une fusion avec Moutier pourrait aussi être envisagée le cas échéant. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus