Les manifestations jurassiennes de l'été semblent compromises

A l’heure actuelle, les organisateurs des principaux événements jurassiens ne s’avancent pas ...
Les manifestations jurassiennes de l'été semblent compromises

A l’heure actuelle, les organisateurs des principaux événements jurassiens ne s’avancent pas trop… Ils craignent de devoir à nouveau reporter ou annuler les manifestations prévues cet été

A l'heure actuelle, difficile de dire si le Chant du Gros, les Médiévales, la Course St Ursanne-Les Rangiers et le Marché Concours pourront avoir lieu... mais si ces fêtes sont maintenues, elles risquent de ne pas ressembler aux éditions précédentes. A l'heure actuelle, difficile de dire si le Chant du Gros, les Médiévales, la Course St Ursanne-Les Rangiers et le Marché Concours pourront avoir lieu... mais si ces fêtes sont maintenues, elles risquent de ne pas ressembler aux éditions précédentes.

On aurait aimé pouvoir reprendre une vie normale en 2021 : retrouver les copains à la ginguette du coin, profiter des soldes sur les stands d’une braderie, ou encore admirer des artistes lors d’un concert. Or, tout ça semble aujourd’hui encore compromis. Le coronavirus ne disparaît pas, et même si la campagne de vaccination suit son cours, sa mise en place est plutôt lente. Difficile alors d’imaginer une situation sanitaire plus clémente cet été. Après des annulations et des reports de manifestation en chaîne en 2020, est-ce que 2021 va suivre le même schéma ? 

Encore tôt pour prendre une décision

« C’est compliqué » : la plupart des organisateurs interrogés semblaient vivre au jour le jour et surtout, attendre des jours meilleurs. Ils sont unanimes : ça ne semble pas très bien parti pour 2021 mais il est encore tôt pour prendre une décision de report ou d'annulation définitive.

Les Médiévales de St-Ursanne devraient être fixées sur leur destin dans quelques semaines au maximum, quand le comité de direction aura tranché. Idem pour la foire de Chaindon, dont l'organisateur espère encore pouvoir sauver les meubles mais... il y a pour le moment encore trop d'inconnues.
Le comité d’organisation de la Braderie de Moutier a fait comme si l’événement allait avoir lieu, des séances ont été organisées, il y a un plan… mais Jacques Stalder confie qu’il est à peu près certain que la braderie n’aura pas lieu cette année. « Des milliers de personnes qui se retrouvent dans les rues, à échanger des verres au comptoir des guingettes ou devant un podium, ce n’est pas très Covid-compatible». Jacques Stalder précise toutefois qu’il réfléchit à organiser autre chose, pour soutenir les clubs et sociétés, si vraiment la braderie ne peut pas avoir lieu… « Mais ça, c’est encore à discuter.»


S'adapter aux normes sanitaires ?

Le Marché Concours se tient généralement au mois d’août, les organisateurs attendent donc jusqu’au mois d’avril pour prendre une décision… pour le moment, ils font comme si la manifestation chevaline pouvait se tenir.

Aux Franches-Montagnes, l’autre événement clef, c’est le Chant du Gros. Gilles Pierre vit au jour le jour, il réfléchit à plusieurs solutions, mais il ne peut qu’attendre, lui aussi. L’organisateur du festival du Noirmont se laisse jusqu’à début mars pour décider si le Chant du Gros pourra avoir lieu comme avant la pandémie… ou s’il faudra l’adapter avec une jauge de public moins importante. Ou pire, l’annuler purement et simplement.
Quant à la Confrérie des Jardiniers, elle avait déjà reporté son spectacle 2021 à 2022. Les répétitions devraient commencer cet été, or, pourra-t-on se retrouver à plusieurs et répéter sans encombre ? Rien n'est moins sûr... La Confrérie des Jardiniers décidera au mois de mai si elle maintient son spectacle en 2022 ou si elle le reporte encore une fois d’une année.

L'été jurassien est aussi le théâtre de Delémont BD, habituellement. Il y aura à priori un projet muséal à Delémont en 2021 : les organisateurs réfléchissent à une manifestation compatible avec la situation sanitaire. Reste à savoir si des auteurs pourront être invités.

Quant à la Course St Ursanne les Rangiers, elle devrait être maintenue, avec un budget limité, et aucun engagement financier pour le moment. La décision finale sera prise au mois de mai, mais pour le président du comité d'organisation, « deux ans sans course, ça pourrait faire flancher l’enthousiasme des membres du comité. »


Deux festivals annulés

Le festival Stand’été à Moutier a été annulé. Le festival Jura'Zic, qui devait se tenir au mois de mai au Mont de Coeuve, est reporté sans qu'aucune date n'ait été arrêtée. /lad-cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes