L’avenir du cercle scolaire du Haut-Plateau en question

La commune de Bourrignon pourrait décider lundi de quitter le Cercle scolaire partagé avec ...
L’avenir du cercle scolaire du Haut-Plateau en question

La commune de Bourrignon pourrait décider lundi de quitter le Cercle scolaire partagé avec Pleigne et Mettembert, pour se joindre à Develier

Les enfants de Bourrignon pourraient être scolarisés à Develier. (Photo libre de droits : Wikimedia Commons). Les enfants de Bourrignon pourraient être scolarisés à Develier. (Photo libre de droits : Wikimedia Commons).

Perspective de divorce douloureux pour le Cercle scolaire du Haut-Plateau. La commune de Bourrignon envisage de scolariser ses enfants à Develier, et de se séparer ainsi, sur le plan scolaire, de Mettembert et Pleigne. Les citoyens doivent se prononcer lundi soir, après un processus initié en 2017. Depuis, un sondage a confirmé l’intérêt des parents d’élèves, un projet a été ficelé et ratifié par les conseils communaux de Bourrignon et Develier.


Une école sans classe

Conséquence directe d’un « oui » lundi soir : Bourrignon perdrait sa classe. Les bâtiments scolaires continueraient à être entretenus, et si d’aventure la démographie devait fortement augmenter à Develier, ils reprendraient du service pour accueillir à nouveau des écoliers. Sur ce sujet émotionnel, certains habitants ont reproché à l’exécutif de « s’en foutre », explique Joseph Girardin, conseiller communal membre de la Commission spéciale qui planche sur le projet. « Non, on ne s’en fout pas, de fermer l’école. Mais on n’est pas le premier village qui en arrive là, et on doit évoluer avec la démographie. » Car Joseph Girardin le dit, si les effectifs sont encore tout juste suffisants ces trois à quatre prochaines années pour maintenir le Cercle scolaire du Haut-Plateau, la tendance est quand même à la baisse : « En dix ans, on a perdu 10 à 12 enfants. »


L’incompréhension à Pleigne et Mettembert

Le son de cloche est différent à Pleigne et Mettembert. Pour Patrick Guenat, conseiller communal en charge des écoles à Pleigne, le cercle fonctionne bien et les prévisions démographiques du Service jurassien de l’enseignement (SEN) ne sont pas alarmantes à court terme. « S’il y a des choses qui fonctionnent, pourquoi casser ça alors qu’on pourrait avancer encore un bout comme ça ? », s’interroge Patrick Guenat.

Si Bourrignon et Develier acceptent le projet, le Haut-Plateau compterait une vingtaine d’élèves en moins – soit bien moins que la limite inférieure – et tout devrait être réorganisé pour les écoliers de Mettembert et Pleigne. « On n’a encore pas étudié la question en détail avec les autorités, mais on aurait la possibilité de rejoindre le cercle scolaire de la Réselle, avec Sohyières, Movelier et Ederswiler », explique le conseiller communal de Pleigne.

A Bourrignon, le conseiller communal Joseph Girardin dit comprendre la réaction du Haut-Plateau. « Ce n’est pas de gaieté de cœur qu’on fait ça », lâche-t-il, en évoquant une décision « pas facile à prendre ».

Les assemblées communales de Bourrignon et Develier se prononceront lundi soir sur ce nouveau cercle scolaire. En cas de « oui », le changement serait effectif dès la rentrée d’août 2022. /lad


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus