Freiner l'exil des jeunes diplômés

De nombreux Jurassiens quittent le canton pour leurs études et ne reviennent parfois jamais ...
Freiner l'exil des jeunes diplômés

De nombreux Jurassiens quittent le canton pour leurs études et ne reviennent parfois jamais. Le député UDC Yves Gigon a interpellé le Gouvernement à ce sujet. Le tissu économique cantonal est pointé du doigt

De nombreux jeunes Jurassiens s'expatrient pour leurs études (photo : illustration, KEYSTONE). De nombreux jeunes Jurassiens s'expatrient pour leurs études (photo : illustration, KEYSTONE).

Dimanche soir, sur les quais des gares jurassiennes, de nombreux jeunes, valises à la main, s’expatrient pour la semaine à Neuchâtel, Bâle, Lausanne, Genève ou Fribourg. Ils quittent le canton au moment de leurs études et ne reviennent parfois jamais, regrette le député UDC Yves Gigon. Comment freiner l’exil des jeunes diplômés jurassiens ? C'est la question que le parlementaire a adressé au Gouvernement cantonal.


La structure des emplois à la base du problème

Moins de perspectives pour les jeunes diplômés du secteur tertiaire dans le Jura par rapport à d’autres régions urbaines, c’est la réalité du tissu économique. Le marché de l’emploi cantonal est largement dominé par le secteur industriel. Mais l’économie jurassienne évolue vers une plus grande tertiarisation et le secteur secondaire se diversifie, explique le Gouvernement.

Implantation de la HE-ARC et de la HEP-BEJUNE au campus Strate-J à Delémont : l’Etat rappelle ses efforts pour offrir des formations tertiaires dans le Jura. La fiscalité favorable aux entreprises innovantes et le soutien à la création de firmes sont des objectifs poursuivis à travers le site jurassien du Parc suisse de l’innovation notamment.


Rôle de l'administration

L’administration cantonale, en tant qu’employeur, a son rôle à jouer. L’Etat met un point d’honneur à engager des Jurassiens en priorité, à compétences égales. Pour certains postes toutefois, le manque d’attractivité de l’administration complique le recrutement, précise le Gouvernement.

La question du retour des jeunes dans le Jura après leurs études dépasse le cadre des opportunités d’emploi. Les expatriés ont créé des liens sociaux et une vie personnelle ailleurs, ajoute encore le Gouvernement jurassien. /mmi

Le député UDC Yves Gigon (photo : archives, Georges Henz). Le député UDC Yves Gigon (photo : archives, Georges Henz).


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus