Une solution pour les apprentis privés de pratique

Le Service de la formation postobligatoire du canton du Jura a développé un projet qui devrait ...
Une solution pour les apprentis privés de pratique

Le Service de la formation postobligatoire du canton du Jura a développé un projet qui devrait permettre aux apprentis de la gastronomie de travailler malgré la fermeture des restaurants

Les apprentis pourront exercer leur pratique au CEJEF. (Photo libre de droits). Les apprentis pourront exercer leur pratique au CEJEF. (Photo libre de droits).

Les salles à manger restent désertes et les fourneaux éteints dans de nombreux restaurants en ce début d’année. Des cuisiniers et des serveurs sont à l’arrêt, mais c’est aussi le cas d’une partie des apprentis de la branche. Ces derniers ne peuvent plus s’exercer en raison de la fermeture des établissements publics. Dans la région, une vingtaine de personnes est concernée. La situation est d’autant plus problématique pour les jeunes qui s’apprêtent à passer leurs examens. Le Service de la formation postobligatoire a ainsi décidé de mettre sur pied un projet pour leur permettre tout de même de pratiquer leur métier. Concrètement, GastroJura va convoquer les apprentis pour des ateliers qui se dérouleront sur quatre jours par semaine au sein des cuisines de la division artisanale du CEJEF à Delémont.

Le projet doit encore recevoir l’aval du Gouvernement. Il serait subventionné à hauteur de 80% par la Confédération, 10% par GastroJura et 10% par le canton. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus