Les trottinettes électriques débarquent !

Bienne proposera 80 de ces véhicules en libre-service dès le mois de mars. Ils seront stationnés ...
Les trottinettes électriques débarquent !

Bienne proposera 80 de ces véhicules en libre-service dès le mois de mars. Ils seront stationnés sur les places pour vélos

Une flotte de 80 trottinettes électriques sera disponible dans les rues de Bienne dès le mois de mars. (Photo libre de droits). Une flotte de 80 trottinettes électriques sera disponible dans les rues de Bienne dès le mois de mars. (Photo libre de droits).

La ville de Bienne accueille dès le 1er mars des trottinettes électriques en libre-service. Précisément, une flotte de 80 engins. Les trottinettes seront stationnées un peu partout, sur des places pour vélos. Pour les utiliser, il faut installer une application sur son smartphone. Le prix comporte un forfait de base, plus un tarif à la minute. Une fois le trajet effectué, le client doit déposer la trottinette sur un emplacement adéquat et envoyer une photo du véhicule.


Au fond du lac

Qui vit ou se promène aux abords de la Suze et du lac a sûrement déjà vu des vélos mais aussi d’autres objets jetés au fond de l’eau par des petits malins. Les trottinettes pourront-elles échapper à ce funeste sort ? Gabriele Leonardi, coresponsable du secteur de la circulation, ne semble pas inquiet face au vandalisme. Il rappelle aussi que l’entretien et l’éventuel repêchage des véhicules sont à la charge de l’exploitant, ZISCH GmbH basé à Dübendorf.

Ding, ding !

L’essor des trottinettes électriques se constate aussi sur la circulation routière. Selon le TCS, en cinq ans, le nombre d’accidents impliquant ces engins a augmenté. Et la sécurité des cyclistes et des piétons préoccupe déjà les parlementaires biennois. Mais Gabriele Leonardi est confiant, il compte sur le bon sens des utilisateurs :

Les trottinettes électriques sont soumises aux mêmes règles de circulation que les vélos. C’est-à-dire circuler sur la route ou sur les pistes cyclables, appliquer les priorités habituelles, et interdiction de rouler sur le trottoir ou les places piétonnes. Notons que ces véhicules ne nécessitent pas de permis de conduire, mais ils sont réservés aux plus de 16 ans.


Trottinettes pas si vertes

Si les trottinettes électriques sont à la mode, elles ne sont pas si écologiques : selon une étude de l’Université de Caroline du Nord aux Etats-Unis, la durée de vie d’un de ces engins lorsqu’il est en libre-service est estimé entre 1 et 3 mois, notamment en raison de l’utilisation intensive et du vandalisme. Ce qui engendre une production de masse pour remplacer ceux qui sont défectueux. Ensuite, la batterie composée de lithium, une matière de plus en plus rare et difficile à recycler. Ajoutons-y le fait que pour répartir les véhicules en ville, les entretenir et les charger, il faudra les transporter par exemple dans une camionnette. Selon ces critères, se déplacer en trottinette électrique dégage plus de CO2 que de prendre le bus.

Alors cette offre est-elle compatible avec les engagements de Bienne pour la neutralité climatique ? La directrice des travaux publics Lena Frank, élue écologiste, estime qu’il s’agit d’une incitation pour que les Biennois prennent de moins en moins leur voiture pour les distances courtes. Mais à l’international, seule une minorité d’automobilistes ont changé de mode de transport, ce qui n’a pas permis un réel impact. Certaines villes comme Barcelone ou Montréal ont même fait marche arrière en raison des accidents et des déprédations. Notons enfin qu'à Bienne, l’autorisation a été donnée pour une année, et la situation sera réévaluée au besoin. /cbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus