Votations fédérales : prises de position des partis jurassiens

Le 7 mars prochain, la population se prononcera sur trois objets lors des votations fédérales ...
Votations fédérales : prises de position des partis jurassiens

Le 7 mars prochain, la population se prononcera sur trois objets lors des votations fédérales. Tour d’horizon des recommandations de vote des différents partis cantonaux

Trois objets fédéraux sont soumis au peuple le 7 mars. Trois objets fédéraux sont soumis au peuple le 7 mars.

Trois scrutins fédéraux sont soumis au peuple dimanche 7 mars. Le comité d’Egerkingen, proche de l’UDC, a porté l’initiative populaire « Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage ». Le peuple devra aussi se prononcer sur l’Accord de partenariat économique de large portée entre les Etats de l’AELE et l’Indonésie. Le troisième objet concerne la loi fédérale sur les services d’identification électronique. Et c’est un clivage gauche-droite des partis jurassiens qui se dessine sur ces trois scrutins.


3xOUI

L’UDC, le PLR et le PDC préconisent de voter trois fois OUI. La loi sur le passeport numérique tend vers plus de sécurité et de simplicité. L’accord de libre-échange permet, selon ces trois partis, de mieux réglementer l’importation d’huile de palme et d’offrir un avantage certain aux entreprises suisses. Quant à l’initiative anti-burqa, les arguments portent sur les valeurs démocratiques et le respect de l’égalité homme-femme. Toutefois ce n’est que d’une courte majorité que le texte a reçu l’approbation du Parti libéral radical jurassien et au sein du PDC Jura de nombreuses voix s’y opposent.


3xNON

Du côté des opposants, on retrouve le PS, les Verts et le CS POP et Gauche en mouvement. L’initiative populaire pour l’interdiction de se dissimuler le visage ne concerne que quelques dizaines de personnes qui seront dès lors exclues de l’espace publique. Pour la loi sur l’e-ID, les trois partis relèvent le problème de protection des données puisque ce sont des entreprises privées qui seront mandatées. Et l’accord avec l’Indonésie n’est pas satisfaisant d’un point de vue durabilité de l’exploitation de l’huile de palme.


Position plus nuancée

Le Parti évangélique jurassien propose de glisser deux oui et un non concernant les relations avec l’Indonésie. Quant au mouvement Vert libéral, il reprend les consignes de vote du parti suisse, oui à l’accord de libre-échange, non au passeport numérique, et sans opinion sur l'initiative anti-burqa. Le PCSI n’a pas encore donné de mot d’ordre. Une consultation par internet est en cours, puisque les trois objets font débat au sein du Parti chrétien social indépendant. /ncp-comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus