Petit soulagement pour les Espaces jeunes

A partir de lundi, les lieux de rencontres dédiés aux adolescents au Noirmont, Delémont et ...
Petit soulagement pour les Espaces jeunes

A partir de lundi, les lieux de rencontres dédiés aux adolescents au Noirmont, Delémont et Porrentruy ne devront plus faire de distinction au niveau des âges

L'équipe de l'Espace jeunes de Porrentruy, composée de Fred Pierard, Sabrina Bader et de Nathalie Picard, verra son travail facilité dès lundi. L'équipe de l'Espace jeunes de Porrentruy, composée de Fred Pierard, Sabrina Bader et de Nathalie Picard, verra son travail facilité dès lundi.

Le Conseil fédéral a lâché un peu de lest pour les jeunes dans la lutte contre le coronavirus. Dès lundi, les activités pour les adolescents jusqu’à 20 ans seront soumises à moins de restrictions. C’est le cas, par exemple, pour les lieux de rencontres qui leur sont dédiés. Les Espaces jeunes du Noirmont, de Delémont et de Porrentruy pourront accueillir plus de monde en fonction du nombre de mètres carrés à disposition et ne devront plus faire de distinction au niveau des âges. Jusqu’à présent, les moins de 16 ans pouvaient être 15 dans les locaux pour la première tranche horaire. Et plus tard dans l’après-midi, les 16-18 ans pouvaient se retrouver maximum 5, y compris les animateurs.

Le soulagement de l'animatrice Sabrina Bader

Un certain soulagement

Dès lundi, l’Espace jeunes de Porrentruy pourra accueillir 16 personnes en tout, ce qui va faciliter le travail des animateurs. Ils ne devront plus refuser du monde en fonction de leur âge et contrôler leur date de naissance. Toutefois de nombreuses restrictions limitent encore les activités habituelles. Les ateliers de cuisine sont, par exemple, toujours interdits, tout comme certains jeux de société qui sont trop difficiles à désinfecter. Malgré tout, l’équipe a bien conscience de jouir d’un certain privilège puisque l’Espace jeunes a pu rester ouvert ces derniers mois, hormis la période de semis-confinement au printemps dernier. Période pendant laquelle toutes les interactions avec les adolescents se déroulaient par écrans interposés. Sabrina Bader, animatrice à Porrentruy, parle d’un grand chamboulement dans la manière de travailler. L’Espace jeune a dû se réinventer pour rester en contact et offrir toujours un lieu d’écoute. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus