De la tolérance mais pas d’automatisme en cas de faillite de restaurants

Les restaurateurs qui auraient déposé le bilan en raison de la crise du Covid-19 pourraient ...
De la tolérance mais pas d’automatisme en cas de faillite de restaurants

Les restaurateurs qui auraient déposé le bilan en raison de la crise du Covid-19 pourraient ne pas être interdits d’exploiter un établissement public durant 10 ans mais la situation sera analysée au cas par cas

En cas de faillite, les restaurateurs pourraient ne pas être interdits d'exploitation pendant 10 ans. (Photo : KEYSTONE / Martial Trezzini). En cas de faillite, les restaurateurs pourraient ne pas être interdits d'exploitation pendant 10 ans. (Photo : KEYSTONE / Martial Trezzini).

Le Gouvernement jurassien entend faire preuve de tolérance en cas de faillite de restaurants due au coronavirus. Le ministre de la santé et de l’économie, Jacques Gerber, s’est exprimé en ce sens ce mercredi matin à la tribune du Parlement, en réponse à une question orale de la députée vert’libérale Emilie Moreau. La loi interdit aux restaurateurs qui ont déposé le bilan d’exploiter un établissement public pendant dix ans, « sauf circonstances exceptionnelles ». L’élue de Porrentruy souhaitait savoir si la crise du Covid-19 entrait dans cette catégorie. Le Gouvernement ne va pas lever automatiquement l’interdiction mais regarder chaque situation, comme l’a expliqué Jacques Gerber :

Emilie Moreau a indiqué qu’elle était partiellement satisfaite de la réponse du Gouvernement jurassien. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus