L’étang de la Gruère victime de son succès

Les promeneurs se font plus nombreux depuis le début de la pandémie, mais ils amènent aussi ...
L’étang de la Gruère victime de son succès

Les promeneurs se font plus nombreux depuis le début de la pandémie, mais ils amènent aussi leur lot d'incivilités et de déchets. En plus de perturber la faune et la flore de la réserve naturelle, ces infractions peuvent être dangereuses

L'étang de la Gruère attire les promeneurs, mais fait aussi partie d'une zone protégée. L'étang de la Gruère attire les promeneurs, mais fait aussi partie d'une zone protégée.

Feux, mégots, sac à crottes de chiens : l’affluence des promeneurs autour de l’étang de la Gruère laisse des traces. Le site touristique naturel franc-montagnard est particulièrement prisé depuis le début de la pandémie, mais la faune et la flore sont victimes de ce succès. Le Centre Nature Les Cerlatez s’occupe de l’entretien des sentiers empruntés par les visiteurs, et il a un peu plus de travail en ce moment. Sa responsable, Delphine Devenoges, constate aussi plus d’incivilités, mais elle croit en la bonne foi des visiteurs : elle constate que beaucoup d’entre eux ne sont simplement pas au courant des différentes interdictions. Son équipe, ainsi que celle du Parc naturel régional du Doubs, a ainsi pour but d’informer et de sensibiliser le public à la protection de la nature. Malgré quelques exceptions où le dialogue reste impossible, les visiteurs de l’étang de la Gruère sont généralement réceptifs. Le centre a toutefois dû publier un rappel sur sa page Facebook.

Delphine Devenoges : « La plupart des visiteurs ont tendance à oublier que c’est un lieu à préserver »

Delphine Devenoges note également que ces incivilités peuvent avoir des conséquences graves : allumer un feu dans une tourbière, notamment, est dangereux. Le feu peut se propager dans le sol et rester invisible en surface : c’est ce que l’on appelle des feux couvants. L’équipe du Centre nature trouve ainsi parfois des foyers encore chauds, des heures après le départ des visiteurs. Elle doit alors s’assurer de les éteindre entièrement, mais également de dissimuler les traces de feu, pour éviter tout effet incitatif. /nbe


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus