Procédure définie pour les cantines d’entreprise

Le canton du Jura a détaillé vendredi la procédure à suivre pour les restaurateurs jurassiens ...
Procédure définie pour les cantines d’entreprise

Le canton du Jura a détaillé vendredi la procédure à suivre pour les restaurateurs jurassiens qui souhaitent accueillir des personnes travaillant à l’extérieur

Les travailleurs en extérieur pourront bénéficier d'un repas chaud à midi. (Photo : archive d'illustration). Les travailleurs en extérieur pourront bénéficier d'un repas chaud à midi. (Photo : archive d'illustration).

Les restaurants connaissent les conditions pour pouvoir ouvrir leurs portes aux travailleurs. Le Gouvernement jurassien a annoncé vendredi la procédure à suivre pour permettre aux établissements jurassiens d’assurer le rôle de cantine d’entreprise. Confirmé mercredi par le ministre de l’économie et de la santé Jacques Gerber, lors de la séance du Parlement jurassien, ce nouveau mode de fonctionnement permettra aux employés travaillant à l’extérieur de profiter d’un repas chaud. Les restaurateurs et entreprises qui souhaitent amorcer un partenariat doivent signer une convention, qui doit être mise à disposition des autorités de contrôle. Un modèle de convention est disponible sur le site de l’administration cantonale. Les restaurateurs en reçoivent également un lorsqu’ils s’annoncent par mail auprès du canton.


Plusieurs conditions pour faire office de cantine d’entreprise

Les conditions pour les établissements jurassiens exigées par l’Office fédéral de la santé publique sont les suivantes :

  • Ouverture possible uniquement pour les employés des secteurs d’activités agricoles (horticulture, agriculture et exploitation forestière), de l’artisanat, de la construction et des travaux routiers (secteur principal de la construction et second œuvre), ainsi que les services de montage.
  • Horaire d’ouverture restreint de 11h à 14h.
  • Le plan de protection de Gastrosuisse s’applique (port du masque, traçage des contacts à table, etc.) avec deux points supplémentaires : la distance entre chaque client atteint 1,5 mètre (et non pas entre chaque groupe), et le restaurateur place les clients de manière à ne pas mélanger les entreprises.

  • Le prix des repas est abordable pour cette catégorie d’employés.
  • La convention collective de travail pour l’hôtellerie-restauration suisse est respectée.

Des conditions également pour les entreprises

Dans son communiqué, le canton du Jura précise qu’une entreprise « peut avoir au maximum un restaurant de référence par district », et qu’elle a pour obligation d’annoncer une fois par écrit aux restaurants la liste des employés concernés par les repas. Les salariés peuvent ensuite avertir oralement l’établissement de leur venue. /comm-nmy


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus