Les oiseaux entament leur prélude musical

Le soleil pointe à nouveau le bout de son nez, les jours se rallongent, et avec eux, les oiseaux ...
Les oiseaux entament leur prélude musical

Le soleil pointe à nouveau le bout de son nez, les jours se rallongent, et avec eux, les oiseaux font leurs plus belles vocalises. Et s’ils poussent la chansonnette, ce n’est pas uniquement pour le plaisir de nos oreilles

Le merle noir est souvent considéré comme l’un des meilleurs chanteurs de nos jardins. Comme il est le troisième oiseau le plus répandu de Suisse, son chant mélodieux retentit dès le mois février dans presque tout le pays. (Photo : vogelwarte.ch/ Marcel Burkhardt) Le merle noir est souvent considéré comme l’un des meilleurs chanteurs de nos jardins. Comme il est le troisième oiseau le plus répandu de Suisse, son chant mélodieux retentit dès le mois février dans presque tout le pays. (Photo : vogelwarte.ch/ Marcel Burkhardt)

Les jours se rallongent, le mercure remonte : pas de doute, le printemps pointe le bout de son nez. En tendant l’oreille, on ne peut pas manquer de remarquer que les oiseaux recommencent à chanter. Chaque espèce dispose d’un calendrier bien à elle pour pousser la chansonnette.

Ce prélude musical annonce la période de reproduction et remplit des fonctions bien précises. La porte-parole de la station ornithologique suisse nous livre les détails d’un phénomène naturel bien organisé, qui n’est pas uniquement le propre des oiseaux mâles.

Chloé Pang : « La saison de reproduction est contrôlée par des hormones, qui s’activent à partir d’une certaine longueur de journée »

La nature reprend ses droits

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, vous aurez sans doute remarqué que les oiseaux de nos régions se font plus entendre que d’habitude. Mais alors est-ce qu’ils chantent vraiment plus fort que les autres années ? La réponse de Chloé Pang :

« C’est bien possible que les oiseaux chantent même moins fort que d’ordinaire »

Les oiseaux qui se font entendre avec l’arrivée du printemps et seront aussi à l’honneur d’une nouvelle exposition dès lundi au Centre nature les Cerlatez, à Saignelégier. Celle-ci a été réalisée par la station ornithologique suisse et s’intéresse en particulier aux oiseaux des prairies, comme l’alouettes des champs. La directrice du Centre nature, Delphine Devenoges, nous explique pourquoi.

Delphine Devenoges: « Ça permet notamment de sensibiliser sur les fauches des prairies »

L’exposition  «  Entre les herbes : les oiseaux de prairies  » est à découvrir dès lundi au Centre nature les Cerlatez. 

Et si le temps pour vous promener à la recherche de certaines espèces vous manque, vous pouvez toujours les écouter sur le site internet de la station ornithologique suisse. /ddc-comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes