Delémont dit « oui » à la modification du PAL

Les citoyens de la capitale jurassienne ont donné leur feu vert dimanche à la révision du Plan ...
Delémont dit « oui » à la modification du PAL

Les citoyens de la capitale jurassienne ont donné leur feu vert dimanche à la révision du Plan d’aménagement local qui leur était soumise. Cette démarche doit permettre la réalisation d’une déchèterie dans le secteur des Prés-Roses

Le Plan d'aménagement local pourra être modifié à Delémont. (Photo : archives). Le Plan d'aménagement local pourra être modifié à Delémont. (Photo : archives).

Le projet de déchèterie peut aller de l’avant à Delémont. Les citoyens ont accepté dimanche, par 2'230 voix (64%) contre 1'253 (36%), la modification du Plan d’aménagement local qui leur était soumise dans les urnes. Un changement d’affectation est prévu dans le secteur des Prés-Roses. La ville va, en effet, élargir sa zone d’utilité publique pour rendre possible la réalisation d’une déchèterie. Cette révision doit aussi permettre l’accueil éventuel d’une aire d’accueil des gens du voyage étrangers. La participation a atteint 40,1%. 


Un conseil communal satisfait 

Un collectif citoyen s’était mobilisé pour appeler la population à voter « non ». Il dénonçait un manque d’informations dans le message soumis au corps électoral. Vu le contexte, le conseiller communal en charge du dossier s’est donc dit particulièrement satisfait du résultat. Ernest Borruat souligne qu’il s’agit désormais de savoir si le SEOD va se joindre au projet. Le Syndicat de gestion des déchets de Delémont et environs estime en tout cas que l’emplacement de la capitale jurassienne est idéal pour y développer un centre de valorisation des déchets régional, selon Ernest Borruat.

Ernest Borruat : « Le SEOD va s’approcher du Conseil communal »

Des opposants pas surpris 

De leur côté, les opposants s’attendaient à ce résultat. Le porte-parole du collectif et conseiller de ville PLR, Pierre Chételat, estime que la mobilisation du groupe a eu le mérite d’ouvrir le débat. Les différents membres doivent désormais se réunir pour décider des suites qu’ils entendent donner à leur opposition. Le porte-parole du groupe s’inquiète surtout de la proximité de la future déchèterie avec celle de Develier. Pierre Chételat craint également que le terrain retenu ne soit pas suffisant si le SEOD décide de se joindre au projet.

Pierre Chételat : « J’ai peur qu’il y ait une concurrence entre les déchèteries »

Selon Ernest Borruat, un permis de construire pourrait être déposé d’ici quelques mois pour une réalisation de la déchèterie au début de l’année prochaine. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus