Le sort du seuil du Moulin du Doubs scellé, Bellefontaine en attente

La Confédération a approuvé partiellement la fiche Energie hydraulique du plan directeur cantonal ...
Le sort du seuil du Moulin du Doubs scellé, Bellefontaine en attente

La Confédération a approuvé partiellement la fiche Energie hydraulique du plan directeur cantonal qui lui avait été soumis il y a trois ans et demi. Le seuil du Moulin du Doubs doit notamment être assaini

Le seuil de Bellefontaine sur le Doubs (photo : office jurassien de l'environnement). Le seuil de Bellefontaine sur le Doubs (photo : office jurassien de l'environnement).

Le Canton du Jura peut désormais agir sur le Doubs. Après une attente de plus de trois ans, la Confédération a annoncé dernièrement qu’elle approuvait partiellement la fiche Energie hydraulique du plan directeur cantonal. C’est ce que les autorités cantonales indiquent ce jeudi. La situation des deux seuils présents sur le Doubs était, notamment, en suspens. Bien que la décision fédérale ne suive pas totalement la volonté cantonale, le Canton du Jura se réjouit d’une certaine avancée, à en croire les autorités.


Moulin du Doubs fixé, pas Bellefontaine

Si les autorités cantonales souhaitaient maintenir la production d’électricité au moyen de la force hydraulique sur les sites du Moulin du Doubs et de Bellefontaine, la Confédération ne l’a pas entendu de cette oreille. D’après elle, cette solution est inopportune à Moulin du Doubs. La situation de Bellefontaine doit, quant à elle, être évaluée avec précision. 

« Le canton du Jura avait placé le curseur plutôt en direction de la production d’énergie renouvelable, tout en respectant évidemment des critères stricts en matière de protection de la nature, des poissons en particulier. La Confédération, elle, l'a situé davantage vers la protection absolue du cours d’eau », souligne Laurent Gogniat, responsable du domaine « nature » à l’Office jurassien de l’environnement. La Confédération a donc demandé l’assainissement rapide de l’ancien seuil du Moulin du Doubs, à Ocourt, et une étude approfondie en ce qui concerne celui de Bellefontaine, avant de statuer définitivement sur son avenir, vraisemblablement en 2023.


Stratégie cantonale en question

La Confédération a, par ailleurs, validé le développement de projets de production d’hydroélectricité sur le territoire cantonal, moyennant les conditions fixées dans la fiche. Ces dernières déterminent, ntoamment, le fait qu'aucune nouvelle construction de centrale ne peut avoir lieu sur le Doubs et ses affluents. En revanche, sur les tronçons qui peuvent accueillir une exploitation d’énergie hydraulique, la procédure se déroulera en deux phases. Dans un premier temps, les promoteurs devront se manifester auprès du Service du développement territorial pour obtenir une autorisation. La demande de concession interviendra, elle, dans un deuxième temps, d’après le Canton du Jura. Selon Pierre Brulhart, chef de la Section de l’énergie du Service du développement territorial, c’est notamment sur l’Allaine qu’il y a des potentiels de centrales d’énergie hydraulique. Reste que leur production serait limitée. /mle

La carte qui fait l'état sur le potentiel de l'énergie hydraulique dans le Jura. La carte qui fait l'état sur le potentiel de l'énergie hydraulique dans le Jura.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus