Moutier : Berne regrette la décision des Prévôtois

Le Conseil-exécutif bernois a pris acte du « oui » en faveur du transfert de la cité prévôtoise ...
Moutier : Berne regrette la décision des Prévôtois

Le Conseil-exécutif bernois a pris acte du « oui » en faveur du transfert de la cité prévôtoise vers le canton du Jura. Il regrette cette décision, mais appelle toutes les parties à la retenue

Le Conseil-exécutif tenait ce dimanche une conférence de presse à la suite des résultats du vote sur l'appartenance cantonale de Moutier. Le Conseil-exécutif tenait ce dimanche une conférence de presse à la suite des résultats du vote sur l'appartenance cantonale de Moutier.

A la suite de l’annonce des résultats sur le vote de Moutier faite ce dimanche, le gouvernement bernois a partagé son sentiment lors d’une conférence de presse. Dans un communiqué, il annonce avoir pris connaissance de la décision des Prévôtois et des Prévôtoises de rattacher leur ville au canton du Jura. Néanmoins, il aurait souhaité que Moutier reste bernoise. Il attend à présent des parties qu’elles respectent le choix démocratique sorti des urnes et qu’elles fassent preuve de la même retenue que celle qui a prévalu durant la campagne. La réaction de Pierre-Alain Schnegg, président du Conseil exécutif :

« Un résultat clair qui ne laisse pas place au doute »

Un avenir commun

Le gouvernement bernois comprend la déception des partisans d’un maintien de Moutier dans le canton de Berne. Il appelle dorénavant la République et Canton du Jura à respecter ses engagements.

« Il est temps que les habitantes et les habitants de Moutier laissent de côté les querelles du passé et consacrent ensemble leur énergie au développement de leur ville », a déclaré ce dimanche devant la presse le président du Conseil-exécutif, Pierre Alain Schnegg. Pour lui, les Prévôtoises et les Prévôtois méritent que la page des dissensions soit tournée, afin de pouvoir saisir pleinement les opportunités nouvelles qui s’offrent à eux. Le Conseil-exécutif s’engagera auprès de son voisin jurassien pour qu’il fasse preuve de bienveillance envers les personnes qui auraient préféré un autre dénouement.

Les discussions concrètes sur le transfert de la commune pourront débuter après l’entrée en force du vote. Une fois le concordat intercantonal conclu, l’ensemble des citoyennes et des citoyens des deux cantons seront appelés à voter. Enfin, si le concordat est accepté, il reviendra à l’Assemblée fédérale d’avaliser le nouveau tracé des frontières cantonales. /ddc-comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus