« Des racines plantées pour des enfants déracinés »

Le Kiwanis Club Jura a planté 530 arbres sur les hauteurs de Porrentruy samedi dernier. Sponsorisés ...
« Des racines plantées pour des enfants déracinés »

Le Kiwanis Club Jura a planté 530 arbres sur les hauteurs de Porrentruy samedi dernier. Sponsorisés par des entreprises et des privés, ces végétaux permettront à des enfants de partir en vacances

Samedi, 500 arbres ordinaires et 30 dit « remarquables » ont pris racine sur les hauteurs de Porrentruy. (Photo : Pierre-Arnauld Fueg) Samedi, 500 arbres ordinaires et 30 dit « remarquables » ont pris racine sur les hauteurs de Porrentruy. (Photo : Pierre-Arnauld Fueg)

Ils étaient plusieurs dizaines à affronter le vent samedi dernier pour planter des arbres au Cras d’Airmont, le point le plus haut de Porrentruy, situé en direction de Courgenay. En collaboration avec le triage forestier Réfouss, le Kiwanis Club Jura a repeuplé une surface de deux hectares et demi de cette forêt.


Des essences adaptées au réchauffement

Alarmé par l’état des forêts ajoulotes et leur sécheresse actuelle, Pierre-Arnauld Fueg a proposé au Kiwanis Club Jura de mener cette action pour son année de présidence de l'association. « Depuis un an, nous travaillons avec le triage forestier Réfouss pour tout planifier, explique-t-il. Nous avons sélectionné 22 essences, adaptées aux modifications climatiques. Parmi elles, il y a pas mal d’arbres à fruits, ce qui devrait redonner plus de vie à la faune dans ce secteur », se réjouit-il.


Un soutien « qui dépasse toutes les espérances en année de pandémie » 

Le Kiwanis Club Jura a cherché à parrainer ces 530 arbres afin de récolter des fonds. Cette année, la Fondation Saint-Germain a été choisie comme bénéficiaire. Des jeunes dans des situations familiales compliquées sont placés dans les locaux de l'institution, à Delémont et Porrentruy. Plusieurs dizaines de milliers de francs ont été récoltés et permettront à la fondation d'acquérir du matériel, des vélos ou d'offrir des vacances à ses pensionnaires. 

« Une trentaine de jeunes étaient présents pour planter des arbres samedi. J'étais surpris par la motivation de ces enfants, de 8 à 17 ans », réagit Pierre-Arnauld Fueg, qui a été tout autant impressionné par le montant récolté, qu’il garde secret mais qui « dépasse toutes mes espérances, surtout en année de pandémie ». /cka


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus