Pour un meilleur accès aux conférences de presse du Gouvernement

Le Parlement jurassien a accepté mercredi une motion du groupe PLR.
Pour un meilleur accès aux conférences de presse du Gouvernement

Le Parlement jurassien a accepté mercredi une motion du groupe PLR. Le texte entend donner aux citoyens la possibilité de suivre les conférences de presse de l’exécutif cantonal en direct sur internet

Les conférences de presse que le Gouvernement tient à l'Hôtel du Parlement, comme ici en 2020, peuvent être filmées. (Photo : archives). Les conférences de presse que le Gouvernement tient à l'Hôtel du Parlement, comme ici en 2020, peuvent être filmées. (Photo : archives).

La population jurassienne doit pouvoir s’informer de manière directe sur les décisions prises par le Gouvernement. Le Parlement a approuvé mercredi, par 47 voix contre 11 et 1 abstention, une motion du groupe PLR portée par le député Yann Rufer. Le texte demande que les conférences de presse de l’exécutif cantonal soient diffusées en direct sur le site internet du canton ou par un autre canal. Le Gouvernement y était favorable. La présidente de l’exécutif a indiqué que la motion était déjà partiellement réalisée, sachant que certaines conférences de presse liées à la pandémie font l’objet d’une telle démarche.

Certains députés ont estimé que le texte remettait en question la mission d’information qui incombe aux journalistes. Le socialiste Patrick Cerf a craint que la population ne prenne plus la peine de s’informer dans les médias régionaux, alors que certains d’entre eux se trouvent dans une situation difficile. La députée suppléante PS Pauline Christ Hostettler a rappelé qu’une conférence de presse n’était pas une séance d’information. Elle s’est demandée quelle place était laissée aux journalistes et à leur tâche de vulgarisation.

Le motionnaire, Yann Rufer, a indiqué qu’il n’était nullement question de minorer le travail journalistique. Selon lui, il s’agit de s’inspirer de ce qui se fait au niveau de la Confédération avec les conférences de presse du Conseil fédéral. La présidente du Gouvernement jurassien a abondé dans ce sens. Nathalie Barthoulot a déclaré qu’une telle mesure ne constituait pas une mise à l’écart de la presse régionale, mais uniquement une volonté d’informer de manière un peu plus ouverte la population. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes