Radio : concession DAB+ semi-commerciale pour la Suisse romande

Une concession de radiodiffusion numérique DAB+ est attribué à la société DABCOM, confirme ...
Radio : concession DAB+ semi-commerciale pour la Suisse romande

Une concession de radiodiffusion numérique DAB+ est attribué à la société DABCOM, confirme le Tribunal administratif fédéral après un recours de Romandie Médias

Le Tribunal administratif fédéral rejette le recours de Romandie Médias. (Photo : illustration). Le Tribunal administratif fédéral rejette le recours de Romandie Médias. (Photo : illustration).

Le Tribunal administratif fédéral confirme l'attribution d'une concession de radiodiffusion numérique DAB+ à la société DABCOM. Le recours de Romandie Médias, qui exploite déjà la plateforme DAB+ des radios régionales romandes, a été rejeté.

En mai 2018, la Commission fédérale de la communication (ComCom) a lancé un appel d'offres pour l'exploitation d'une quatrième plateforme DAB+ en Suisse romande, à la suite d'un sondage d'intérêt. Romandie Médias SA et DABCOM SA ont répondu à cet appel. Après examen des critères fixés à l'avance, la ComCom a porté son choix sur le second candidat.

Dans un arrêt publié vendredi, le Tribunal administratif fédéral rejette le recours de Romandie Médias. L'évaluation par la ComCom des cinq critères d'attribution principaux - diversité des médias, rentabilité, concept et mise en oeuvre, desserte et déploiement, cohérence et crédibilité - ne soulève pas de critique.


Programmes variés

Les juges de Saint-Gall soulignent que les questions posées pour chacun de ces critères se fondent sur des informations requises expressément par la ComCom dans le cadre de l'appel d'offres. Au final, la proposition de DABCOM obtient la meilleure évaluation, notamment concernant la diversité et la rentabilité. L'arrêt du Tribunal administratif fédéral est définitif.

DABCOM veut exploiter une plateforme DAB+ proposant des programmes variés, commerciaux et « alternatifs ». Certains d'entre eux pourront faire la promotion d'une entreprise et de ses produits. Selon le Tribunal administratif fédéral, l'exploitant devra cependant maintenir une offre diversifiée comportant des éléments informatifs, culturels et didactiques ainsi que du divertissement.

Suite à son échec devant la ComCom, Romandie Médias déplorait une « rupture dangereuse », avec l'apparition de radios d'entreprises et de chaînes commerciales françaises. Ces deux innovations risquaient « d'exacerber la concurrence et de siphonner des revenus publicitaires » sans apporter de plus-value.

Le DAB+ (Digital Audio Broadcasting) est une technologie numérique de radiodiffusion. La SSR exploite une plateforme dans chacune des quatre régions linguistiques. Une autre plateforme est exploitée par Romandie Médias et une troisième par Digris SA dans les principales agglomérations du pays. Le DAB+ doit remplacer la diffusion sur la bande FM en 2024 au plus tard. /ATS-gtr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus