La tension va pouvoir augmenter entre Bassecourt et Mühleberg

Le Tribunal fédéral a rejeté les recours déposés contre le projet de transformation de la ligne ...
La tension va pouvoir augmenter entre Bassecourt et Mühleberg

Le Tribunal fédéral a rejeté les recours déposés contre le projet de transformation de la ligne électrique. Certains venaient de Valbirse. Swissgrid va débuter les travaux en 2022

La ligne à très haute tension, avec les deux pylônes concernés, passe par dessus des habitations à Bévilard. (Photo : archives) La ligne à très haute tension, avec les deux pylônes concernés, passe par dessus des habitations à Bévilard. (Photo : archives)

La ligne à très haute tension entre Bassecourt et Mühleberg va bel et bien être améliorée. La tension va être augmentée comme prévu, de 220 à 380 kilovolts, ceci malgré des oppositions qui avaient été formulées en 2019. Le Tribunal fédéral les a tous rejetés, Swissgrid l’a annoncé lundi matin. Et certains de ces recours venaient de Valbirse, de Bévilard plus précisément. De la commune, mais aussi de riverains. La ligne passe à l’extrémité Est du village, tout près d’habitations. Le problème est que l’augmentation de la tension fait craindre des nuisances. Dans son communiqué diffusé lundi, Swissgrid assure que les valeurs limites en termes de rayonnement non ionisant et de bruit seront respectées. Le maire de Valbirse, Jacques-Henri Jufer, ne s’attendait pas vraiment à une décision favorable :

Autre problème : la ligne surplombe des terrains industriels qui pourraient accueillir des usines dans le futur. Sauf qu’il est interdit de construire à moins de 120 mètres de l’installation. En somme, la décision de maintenir la ligne à cet endroit présente certaines contradictions selon Jacques-Henri Jufer :

Les travaux sur la ligne Bassecourt-Mühleberg débuteront l’an prochain. Cinquante-quatre des 142 pylônes seront modifiés. Cet important projet a pour but d’augmenter la sécurité d’approvisionnement en électricité du Plateau suisse. Avec l’arrêt de la centrale  de Mühleberg, c’est 5% de la production nationale qui manquent, ce qui correspond à la consommation de 700'000 foyers. Il faudra donc produire... ou importer davantage. C’est ce que doit permettre le renforcement de la ligne Bassecourt-Mühleberg. /oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus