Un vol pas comme les autres

Un homme a été arrêté vendredi puisqu’il avait dérobé près d’une vingtaine de cartes de condoléances ...
Un vol pas comme les autres

Un homme a été arrêté vendredi puisqu’il avait dérobé près d’une vingtaine de cartes de condoléances au funérarium de Delémont. Une plainte a été déposée à son encontre

Des cartes de condoléances ont été dérobées au funérarium de Delémont. (Photo : archives). Des cartes de condoléances ont été dérobées au funérarium de Delémont. (Photo : archives).

« J’ai trouvé ce geste terriblement choquant ». Ce sont les propos tenus par David Comte, le responsable des pompes funèbres Accompagnement Comte à Bassecourt. Vendredi, ce dernier a surpris un individu qui dérobait des cartes de condoléances. Alors que David Comte se trouvait dans le funérarium dans l’après-midi, il a rencontré un individu suspect. Il a donc décidé de le suivre. David Comte a repris sa voiture et l’a parquée un peu plus haut « pour que l’homme pense qu’il était parti ». Il est ensuite passé par une autre porte afin d’observer les gestes du suspect. C’est en entrant dans la pièce brusquement qu’il « l’a surpris en flagrant délit ». La police s’est rendue rapidement sur les lieux et a procédé à une fouille de l’individu qui était enfermé dans les locaux du funérarium grâce à l’intervention de David Comte. Trois cartes de condoléances se trouvaient dans ses poches. Ces dernières ont été dérobées directement dans la boîte aux lettres que l’homme a forcée à l’aide d’une fourchette à fondue.

Le récit de cette histoire : 

L’homme n’en était pas à son coup d’essai

Le Ministère public jurassien a confirmé lundi matin l’information à la rédaction de RFJ. Selon lui, l’homme était connu de ses services. Il a donc immédiatement ordonné une perquisition à son appartement. L’homme aurait en fait dérobé 19 cartes de condoléances au total. L’analyse exacte du délit n’a pas encore été déterminée mais des recherches vont être faites pour déterminer si l’homme s’est emparé d’argent ou non. Pour l’instant, les faits sont considérés comme un vol d’importance mineure selon le Ministère public.

Des familles lésées

Il est « difficile de déterminer qui a été touché ou non par ces vols » d’après David Comte. Certaines familles sont connues mais le gérant des pompes funèbres de Bassecourt invite « les personnes qui ont été impactées à le contacter afin de régler cette situation au mieux ». David Comte a tout de suite publié un post sur Facebook pour profiter de « l’effet réseaux sociaux » pour les retrouver mais aussi pour prévenir les personnes de ce qu’il s’est passé et d’en « dissuader d’autres de recommencer ». /lge


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus