De l’émotion pour une réouverture « mitigée »

Les terrasses des restaurants et des bars ont pu rouvrir ce lundi. La météo n’a toutefois pas ...
De l’émotion pour une réouverture « mitigée »

Les terrasses des restaurants et des bars ont pu rouvrir ce lundi. La météo n’a toutefois pas donné le coup de pouce escompté

Les terrasses sont prêtes à accueillir leurs clients (comme ici à Delémont). Dans la capitale, l'affluence a été moyenne lundi à midi, considérable à l'heure de l'apéro. Les terrasses sont prêtes à accueillir leurs clients (comme ici à Delémont). Dans la capitale, l'affluence a été moyenne lundi à midi, considérable à l'heure de l'apéro.

Plusieurs mois après leur fermeture, restaurants et bars retrouvent de la vie ce lundi. Les assouplissements des mesures dans la lutte anti-coronavirus sont entrés en vigueur. Ainsi, les clients ont pu reprendre possession des terrasses, mais pas encore des salles. Reste que la météo plutôt maussade de ce lundi a freiné l’ardeur, même s’ils étaient plusieurs à garnir les tables extérieures des établissements jurassiens qui ont décidé d’ouvrir leurs espaces hors des murs.


Les soucis taignons

Contactée par RFJ, Gastro Jura souligne la complexité de la réouverture des terrasses. Son président, Maurice Paupe, reconnaît que les restaurants qui ne proposent aucun service à l’emporter sont devant un dilemme, notamment en raison de la gestion des stocks. Et puis, aux Franches-Montagnes, c’est encore plus complexe, selon lui : « C’est très dur d’ouvrir aux Franches-Montagnes », relève-t-il, alors que, d’après lui, peu de restaurants taignons ont fait le pari d’une réouverture. Toujours selon Maurice Paupe, la difficulté est également organisationnelle avec les restrictions en vigueur, à savoir le port du masque obligatoire à table lorsqu’on ne consomme pas, la limitation à quatre personnes par table, les distances de sécurité et le traçage des clients.

Olivier Schaffter, invité du Journal de 12h15 : « Une sorte de résurrection »

Emotion et bonheur

Sur des terrasses clairsemées, les clients ont arboré un large sourire. « C’est un vrai bonheur de retrouver les restaurants, les liens sociaux. Cela nous a clairement manqué et c’est un pas vers la lumière », souligne une cliente installée avec ses amies en vieille ville delémontaine. Le patron de la Croix Blanche, Olivier Schaffter, s’est montré ravi de pouvoir servir à nouveau en extérieur, après plusieurs mois de fermeture : « Ca reprend, il y a de la vie », se réjouit le patron, qui reconnaît que l’affluence de ce lundi midi est « mitigée » dans la capitale jurassienne… en attendant les beaux jours. Il n'en demeure pas moins que lundi déjà les terrasses ont été animées à l'heure de l'apéro à Delémont. /mle

Reportage en terrasse


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus