Des autorités plus flexibles en matière de terrasses

Des communes jurassiennes souhaitent donner un coup de pouce aux restaurateurs en statuant ...
Des autorités plus flexibles en matière de terrasses

Des communes jurassiennes souhaitent donner un coup de pouce aux restaurateurs en statuant rapidement sur des possibles aménagements de terrasses des restaurants et bars

Les démarches pour étendre les terrasses sur l'espace public sont simplifiées à Delémont et Porrentruy. Les démarches pour étendre les terrasses sur l'espace public sont simplifiées à Delémont et Porrentruy.

 

Lundi, les Jurassiens étaient nombreux à trinquer à la réouverture des bars et restaurants. Mais les tenanciers étant limités à utiliser uniquement leurs terrasses, certains hésitent à ouvrir ou aimeraient agrandir leur espace en extérieur. Pour leur donner un coup de pouce, des communes ont décidé d’être indulgentes. 

Réuni lundi soir, le Conseil municipal de Porrentruy a décidé de miser sur la souplesse et l'agilité avec les tenanciers de bars et restaurants. L'exécutif invite les patrons à lui envoyer leurs projets d’agrandissement et de création de terrasses, qui seront étudiés au cas par cas, d'après les normes de sécurité, de l'espace piéton et de la circulation. L’empiètement sur l’espace public sera davantage toléré et l’étude des demandes sera accélérée au maximum. Le but est de motiver les initiatives des restaurateurs, selon le Conseiller municipal Julien Loichat.

Réponse en moins d'une semaine

De son côté, Delémont a mis en place un formulaire en ligne l’an dernier afin de centraliser les demandes d’agrandissement et de création de terrasses. Ce système a fait ses preuves selon le maire Damien Chappuis. Ainsi, les réponses sont données aux restaurateurs dans les sept jours environ, après une analyse au cas par cas. Parfois, deux jours suffisent pour donner un verdict. Il est important d'agir rapidement puisque les restaurateurs aussi, doivent s'adapter très rapidement aux décisions fédérales en lien avec la pandémie, selon le maire delémontain, qui craint un peu le retour du bruit après des mois très calmes en vieille ville.


Pour l'heure, pas de rues fermées à la cicrculation pour laisser place aux tables et chaises

Des discussions agitent aussi les deux villes en matière de fermeture de rues pour laisser tout l'espace aux terrasses. A Delémont, aucune demande de ce type n’a été déposée pour l’heure, même si des bruits circulent à ce sujet. A Porrentruy, il faudrait attendre la fin des travaux en vieille ville, en juin, pour imaginer une option de ce style, aux Malvoisins par exemple.

Du côté de Saignelégier, le maire Vincent Wermeille se veut également souple, mais il n’a reçu qu’une demande d’adaptation de terrasse jusqu'à maintenant. D’autres pourraient suivre. Avec l’arrivée du soleil, les projets devraient naître selon lui. /cka


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus