Faire des rencontres, et plus si affinités

Un groupe Facebook pour les célibataires de la région a vu le jour il y a quelques mois. Il ...
Faire des rencontres, et plus si affinités

Un groupe Facebook pour les célibataires de la région a vu le jour il y a quelques mois. Il compte déjà plusieurs centaines de membres

Grégory Blanc et Laetitia Gelso font partie du groupe de personnes à l'origine du lancement de cette page Facebook pour les célibataires. Grégory Blanc et Laetitia Gelso font partie du groupe de personnes à l'origine du lancement de cette page Facebook pour les célibataires.

Ils sont plus de 600 à vouloir faire des rencontres, et éventuellement trouver l’amour. Un groupe pour les célibataires de la région a été créé sur Facebook il y a quelques mois. Cette communauté virtuelle réunit des personnes de tout âge, même si la majorité des membres a entre 30 et 50 ans. Le Delémontain Grégory Blanc a eu l’idée de lancer cette page sur le célèbre réseau social après en avoir fréquenté une du même genre dans le canton de Vaud. « Ce qu’on remarque surtout comme profils, ce sont des gens qui sont seuls, isolés pour de multiples raisons. Ce groupe leur donne la possibilité de rencontrer de nouvelles personnes », indique Laetitia Gelso, l’une des modératrices.

Laetitia Gelso : « C’est complètement différent d’un site de rencontres »

Des règles à respecter

Contrairement aux applications de rencontres, l’idée est en quelque sorte de créer une communauté. Les membres de la page Facebook ont, en effet, la possibilité d’échanger entre eux, de partager des publications visibles par tous, mais aussi de s’envoyer des messages en privé. Quelques règles encadrent toutefois ces relations. Lorsqu’ils rejoignent le groupe, les membres doivent brièvement se présenter. Toute publication contenant des insultes, de la nudité ou de la publicité est interdite. Les modérateurs font également quelques recherches avant d’accepter quelqu’un dans le groupe. Ils regardent notamment que la personne ait un lien avec la région.

Grégory Blanc : « En cette période de crise, il y a des gens esseulés »

Un cadre plus détendu

Les responsables du groupe organisent également des événements dans la vie réelle. Leur objectif est d’en proposer davantage dès la levée des restrictions sanitaires. L’idée est d’offrir une approche différente des traditionnels tête-à-tête entre célibataires. « C’est mieux d’avoir des événements qui réunissent une dizaine ou une quinzaine de personnes. Les gens se rencontrent plus facilement et se mettent moins la pression. C’est beaucoup plus relax », précise Grégory Blanc. Preuve en est, plusieurs couples se sont déjà formés depuis le lancement du groupe l’automne dernier. /alr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus