Eplatures : perspectives meilleures pour Croisitour malgré la crise

Les vols commerciaux au départ de l'aéroport chaux-de-fonnier redonnent espoir au voyagiste ...
Eplatures : perspectives meilleures pour Croisitour malgré la crise

Les vols commerciaux au départ de l'aéroport chaux-de-fonnier redonnent espoir au voyagiste Croisitour. Contraint de se restructurer en fin d’année dernière, il enregistre un bon taux de réservations et propose deux nouvelles destinations

Les vols au départ de l’aéroport des Eplatures s’effectuent avec un King Air 350 de Swiss Flight Services. (Photo : ARESA) Les vols au départ de l’aéroport des Eplatures s’effectuent avec un King Air 350 de Swiss Flight Services. (Photo : ARESA)

C’est comme une éclaircie dans un marché des voyagistes plutôt orageux. L’entreprise régionale Croisitour développe son offre de vols commerciaux au départ de l’aéroport chaux-de-fonnier des Eplatures. Dès le mois de juin, les destinations de Porto Roz en Slovénie et d’Alghero en Sardaigne s’ajouteront à la Corse, l’île d’Elbe et Pula en Croatie.

Les réservations vont bon train malgré la crise: Michel-André Ryser

Alors que les grandes compagnies annoncent des restructurations massives à tour de bras, cette offre de niche (bien plus modeste et plus chère pour le client), enregistre un bon taux de réservations pour cette année. Les vols commenceront le mois prochain : « Nous devrions atteindre les 1000 passagers sur l’année », calcule Michel-André Ryser co-directeur de Croisitour, une entreprise qui avait initié l’offre il y a dix ans. De quoi redonner le sourire à la société qui avait été contrainte de se restructurer en début d’année 2021, et dont les affaires globales restent plutôt faibles.

Mais le voyagiste constate un changement des habitudes de voyage qui colle avec cette offre d’aviation. « Il y a beaucoup de gens qui ont pris conscience que d’aller pour 50 francs à Barcelone pour y passer une nuit, ça ne joue plus. Il y a certainement beaucoup de choses qui vont changer avec ce tourisme de masse », estime Michel-André Ryser.

La longévité semble en tous les cas donner raison à Croisitour. L'entreprise fêtera en août les dix ans du premier vol vers la Corse, quelques mois après l'inauguration officielle du nouveau terminal de l'aéroport régional. /lre



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus