Un circuit qui lève le secret sur la gastronomie locale

Le Circuit secret de Porrentruy devrait désormais ravir les gourmands, cinq haltes de dégustation ...
Un circuit qui lève le secret sur la gastronomie locale

Le Circuit secret de Porrentruy devrait désormais ravir les gourmands, cinq haltes de dégustation chez des partenaires locaux viendront s’ajouter le samedi au parcours habituel

Des secrets et des gourmandises locales attendent les personnes qui empruntent le circuit bruntrutain. Des secrets et des gourmandises locales attendent les personnes qui empruntent le circuit bruntrutain.

La gastronomie locale va prochainement faire son entrée dans le Circuit secret de Porrentruy qui s’étoffe pour séduire les visiteurs en quête de découverte touristique… et de gourmandise. Dès le samedi 15 mai, le circuit secret pourra être le samedi, sur réservation, jalonné de cinq haltes de dégustation chez différents partenaires locaux. Saucisse d’Ajoie, Tête de Moine, gâteau du cloître ou encore cocktail aux spécialités régionales viendront égayer les papilles des visiteurs. Un concept qui a déjà fait ses preuves à travers les marches gourmandes qui se sont multipliées ces dernières années. « La gourmandise fonctionne bien. Et quand les visiteurs viennent dans une région, ils ont envie de découvrir la gastronomie locale », constate la responsable du projet auprès de Jura Tourisme Emilie Moreau.

Munis de leur fameuse clef qui ouvre les lieux secret de la vieille ville, les visiteurs auront donc le loisir de passer chez les différents partenaires gourmands qui figurent sur leur plan. Par exemple chez Fanny Schlegel à l’Auberge d’Ajoie pour y déguster une planchette jurassienne. « Dans le Jura, on a beaucoup de petites spécialités parfois un peu cachées, on a du mal à se vendre. Là c’est une belle occasion de mettre nos produits en avant », confie Fanny Schlegel. Pour Jura Tourisme, c’est aussi une manière aussi de mettre en réseau les différents acteurs d’une économie locale du tourisme. « C’est aussi chouette de voir que l’émulation part des partenaires. Cela fera passer des gens chez eux, cela générera du flux chez d’autres commerçants de la place », espère Emilie Moreau. L’offre permettra d’ailleurs d’accéder aussi au Musée suisse des fruits et de la distillation situé aux Vergers d’Ajoie en périphérie de la ville. /jpi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus