5G : un postulat pour « aller de l’avant »

Les cantons du Jura, Neuchâtel et Genève ont vu leur demande de moratoire rejetée lundi à Berne ...
5G : un postulat pour « aller de l’avant »

Les cantons du Jura, Neuchâtel et Genève ont vu leur demande de moratoire rejetée lundi à Berne. Un postulat déposé par une commission du Conseil des Etats est toutefois qualifié de bonne nouvelle par la députée jurassienne PCSI Géraldine Beuchat

Les cantons pourraient être davantage impliqués en matière de développement de la 5G. (Photo libre de droits). Les cantons pourraient être davantage impliqués en matière de développement de la 5G. (Photo libre de droits).

Ce n’est pas une victoire, mais un pas en avant pour les cantons du Jura, de Neuchâtel et de Genève sur le front de la 5G millimétrique. La commission des transports et des télécommunications du Conseil des Etats a rejeté lundi – par 11 voix contre 1 – leur demande d’instaurer un moratoire sur le développement de cette technologie. Mais le postulat déposé par la commission est qualifié de bonne nouvelle par la députée PCSI Géraldine Beuchat, qui a représenté le Parlement jurassien lundi sous la coupole fédérale à Berne.

Le texte vise à agir en faveur de l’information à la population, à favoriser l’implication des cantons, et à garantir la prise en compte des résultats des recherches sur les répercussions des ondes sur la santé et l’environnement. Les revendications des trois cantons ont au moins été entendues. « On a obtenu quelque chose et on peut aller de l’avant », confie Géraldine Beuchat, qui souhaitait vivement que les cantons aient leur mot à dire sur la 5G millimétrique. Jura, Neuchâtel et Genève évoquent un pas dans la bonne direction. Ils entendent toutefois rester vigilants pour s’assurer que le principe de précaution soit bel et bien respecté. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus