Un film pour regarder le monde

Olivier Jeannerat n'est pas cinéaste, mais il s'est offert un film pour ses 60 ans. En toile ...
Un film pour regarder le monde

Olivier Jeannerat n'est pas cinéaste, mais il s'est offert un film pour ses 60 ans. En toile de fond, cette irrépressible envie de questionner le monde, notre société, et surtout de se mettre à l'écoute des autres

Olivier Jeannerat destinait son film à ses proches, à sa famille. La puissance des témoignages qu'il a récolté profite finalement à tout un chacun. Olivier Jeannerat destinait son film à ses proches, à sa famille. La puissance des témoignages qu'il a récolté profite finalement à tout un chacun.

Il n’est pas cinéaste, se décrit plutôt comme un citoyen lambda, qui s’interroge sur le monde, sur notre société. Olivier Jeannerat, du Noirmont, s’est offert un film pour ses 60 ans. Avec empathie, il a recueilli des dizaines de témoignages dans la région. Des gens qu’il connaît bien, peu, ou pas du tout, mais qui s’expriment tous avec sincérité sur le climat, nos systèmes politiques et surtout l’agriculture. «  Des croissants pour tout le monde  ?  » est projeté en ce moment dans les salles de la région. A la base de ce projet un peu fou, l'envie d'amener sa pierre à l'édifice de la réflexion, une envie décuplée par la naissance des ses petits-enfants. Quel héritage leur laisser ?


« Refaire le monde »
Au final, une trentaine de personnes d'ici et d'ailleurs, dont les parcours et les avis divergent, abordent les grandes questions de notre société. Pas moins de 30 heures d'enregistrement qu'il a fallu monter, couper. On en vient à l'agriculture, ses difficultés. On prend conscience, ensemble, des immenses défis qui nous attendent, en se demandant comment les relever, si c'est à nous de le faire, ou plutôt aux générations futures. Des réflexions parfois rudes, sans chemin tout tracé, mais qui ont le mérite d'interpeller. On « refait le monde », comme autour de la table d'un bistrot - c'est d'ailleurs dans ce décor que le film s'ouvre. « Il faut surtout réapprendre que l’avis de l’autre, l’opinion de l’autre, peut nous enrichir. Ecoutons les autres, avec leurs sensibilités », conclut Olivier Jeannerat. /oza

Ecoutez l'interview d'Olivier Jeannerat :

Diffusion du film dans la région :

  • Au Cinoche à Moutier : jeudi 13 mai à 20h, samedi 15 mai à 17h30.

  • Au Palace à Bévilard : mercredi 26 mai à 20h, jeudi 27 mai à 20h.

  • A Cinélucarne au Noirmont : lundi 24 mai à 17h.

  • A Cinéma Luc aux Breuleux : vendredi 14 mai à 20h30, dimanche 16 mai à 20h.

  • Au Cinématographe à Tramelan : jeudi 20 mai à 20h.

  • Au Royal à Tavannes : mercredi 19 mai à 20h.

  • A Cinémajoie à Porrentruy : dimanche 16 mai à 17h (en présence du réalisateur).

  • A Espace Noir à St-Imier : du 10 au 13 juin.


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus