Une bonne année et des mesures environnementales pour la Caisse de pensions

La Caisse de pensions de la République et Canton du Jura présente son bilan de l’année dernière ...
Une bonne année et des mesures environnementales pour la Caisse de pensions

La Caisse de pensions de la République et Canton du Jura présente son bilan de l’année dernière et n’a pas souffert de la crise du coronavirus, tout en menant des actions pour décarboner ses placements

La Caisse de pensions du canton du Jura a présenté son bilan 2020. (Photo : archives). La Caisse de pensions du canton du Jura a présenté son bilan 2020. (Photo : archives).

La Caisse de pensions de la République et Canton du Jura qualifie de « bon » son résultat de l’année 2020. La crise du coronavirus n’a pas affecté l’institution qui a également mis en place des mesures en lien avec l’environnement. La caisse a bouclé 2020 sur des comptes dans le respect des projections établies en 2017.

La performance nette dégagée à fin 2020 a été de 4,04%, en ligne avec la moyenne des résultats des autres caisse de pension en Suisse. Le taux de couverture de l’institution jurassienne est passé de 64,3% à 65% pour un objectif fixé à 75% à fin 2029. Le taux technique a, par ailleurs, été maintenu à 2,00%.

La Caisse de pensions de la République et Canton du Jura a également mis en place plusieurs actions dans le but de décarboner ses placements sans risquer de réduire son objectif de rentabilité. Un fonds de 24 millions de francs qui investissait dans les matières premières, notamment le pétrole, a été vendu à fin 2020. La caisse ne possède donc plus du tout d’investissements en matières premières. Elle a également confié un mandat à un bureau d’ingénieurs pour réaliser une analyse de son parc immobilier sous l’angle de la production de chaleur et de l’isolation. L’objectif vise à réduire l’empreinte carbone.


Renouvellement des organes de la Caisse de pensions

Le Conseil d’administration a un nouveau président. Claude Chapatte reprend la présidence occupée jusqu’ici par Pascal Charmillot. Le poste de vice-président du Conseil d’administration de la Caisse de pensions a été décerné à Stéphane Piquerez. L’organe est constitué de quatre représentants des employeurs affiliées et de quatre représentants des assurés.

Le Gouvernement jurassien a reconduit les quatre personnes représentant les employeurs affiliés. Pascal Charmillot, Stéphane Piquerez, Maxime Zuber et Jocelyn Saucy assureront donc un nouveau mandat.

Du côté de la représentation des assurées, Jeanne Beuret récupère le poste laissé vacant par Alphonse Poupon. Claude-Alain Chapatte, Claude Rebetez et Christophe Maillard gardent leur fonction pour un mandat supplémentaire. /comm-fco-nmy


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus