Règles revues pour la navigation sur le Doubs

Le Gouvernement jurassien a procédé à une révision de l’ordonnance, débouchant sur un « compromis ...
Règles revues pour la navigation sur le Doubs

Le Gouvernement jurassien a procédé à une révision de l’ordonnance, débouchant sur un « compromis » entre acteurs du tourisme et de la protection de l’environnement

Entre tourisme et protection de la nature sur les Doubs, le débat est toujours d'actualité (photo: Jura Tourisme). Entre tourisme et protection de la nature sur les Doubs, le débat est toujours d'actualité (photo: Jura Tourisme).

Le Gouvernement jurassien veut trouver le bon équilibre entre les loisirs et la protection de l’environnement sur le Doubs. Il a donc décidé – après consultation – de réviser l’ordonnance sur la navigation dès cet été.

L’Etat souhaite d’une part soutenir le tourisme. Il a ainsi modifié les règles applicables à St-Ursanne dans le secteur allant de Moulin-Grillon à La Lomène, sur un peu plus d’un kilomètre. Dans les faits, la pratique du canoë-kayak et – désormais – du paddle sera autorisée en période de basses eaux (plus de débit minimum). Les horaires seront aussi prolongés jusqu’à 20h (contre 18h jusqu’à présent). Le canton pourra toutefois interdire ces loisirs périodiquement en cas de problème ou d’étiage sévère.

D’autre part, le Gouvernement veut protéger la nature et la faune aquatique. Il a donc décidé que la navigation sur le Doubs commencera désormais le 1er mai et s’achèvera fin octobre. La pratique hivernale n’était pas interdite jusqu’à présent : des canoës-kayaks naviguaient déjà depuis mars.


Divergences de vues

La consultation menée a montré des divergences importantes entre les différents acteurs. « La pesée d’intérêts n’a pas été faite. On développe des activités uniquement pour le tourisme, alors que rien n’est entrepris pour les espèces protégées », déplore Lucienne Merguin Rossé, de Pro Natura Jura. « Nous pourrions saisir la cour constitutionnelle », ajoute-t-elle. Du côté de la Maison du Tourisme à St-Ursanne, on estime que la navigation dans le secteur de Moulin-Grillon à La Lomène ne nuit pas à l’environnement, la profondeur de la rivière étant importante, même en période de bas débit. « Les nouvelles autorisations cantonales sur ce tronçon sont un plus pour l’économie touristique », déclare le directeur Frédéric Lovis. « Il est en revanche un peu dommage d’interdire la navigation en avril, durant les congés de Pâques. C’est un manque à gagner. Mais on peut comprendre cette décision prise pour la nature », ajoute-t-il.

L’Etat jurassien note, lui, que le tourisme et la protection du Doubs sont gagnants avec la révision de l’ordonnance. /comm-rch

David Eray (Ministre de l'environnement)

Le secteur du Doubs où la navigation sera désormais facilitée. Le secteur du Doubs où la navigation sera désormais facilitée.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus