Partenariat avec EBL Elektra Baselland pour le chauffage à distance prévôtois

La municipalité de Moutier, qui souhaite implanter un chauffage à distance pour alimenter la ...
Partenariat avec EBL Elektra Baselland pour le chauffage à distance prévôtois

La municipalité de Moutier, qui souhaite implanter un chauffage à distance pour alimenter la cité, le fera en collaboration avec EBL Elektra Baselland. La faisabilité du projet est établie, mais les futurs clients doivent encore être trouvés

C'est sur une parcelle située dans la zone industrielle des Laives que la chaufferie doit être construite. Un endroit stratégique en vue du raccordement potentiel des principales usines de la cité. C'est sur une parcelle située dans la zone industrielle des Laives que la chaufferie doit être construite. Un endroit stratégique en vue du raccordement potentiel des principales usines de la cité.

Les perspectives se dessinent pour le chauffage à distance de la ville de Moutier. Il se fera en collaboration EBL Elektra Baselland ont annoncé jeudi les autorités prévôtoises. Elles souhaitent ainsi concrétiser leur volonté d’alimenter davantage la cité en énergie renouvelable. La municipalité de Moutier avait créé la société anonyme CAD Moutier en août 2020 pour étudier l’idée. La production de chaleur sur le territoire de la commune est constituée à 87% par des énergies fossiles : une tendance que souhaiteraient inverser les autorités. Karim Bortolussi, se réjouit de ce nouveau pas concret, dix ans après le début des premières discussions :

CAD Moutier et EBL se donnent jusqu'à août 2022 pour déterminer la faisabilité du projet. Lors de cette phase, EBL prendra en charge la prospection de potentiels futurs clients désireux de se raccorder au réseau de chauffage. L'installation aura une puissance de 6 mégawattheures. Il faudra s'assurer contractuellement que 60 à 70% de cette puissance soit consommée pour lancer les travaux.


Les entreprises visées

CAD Moutier vise en particulier les gros consommateurs que sont les entreprises - Tornos en première ligne - et les bâtiments publics. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si la chaufferie doit être construite dans la zone industrielle des Laives sur une parcelle qu'il s'agira d'acheter au canton. De là, la conduite principale longera la route principale jusqu'à l'usine ETA avant de remonter en direction de l'hôpital. « Ce tracé doit nous permettre d’alimenter de nombreuses usines, commerces et bâtiments communaux, l’Hôtel de Ville par exemple », précise Karim Bortolussi. Les privés pourront aussi demander leur raccordement. Au total, une centaine de clients sont recherchés.


Une société à remodeler

Le société CAD Moutier dispose d'un capital-actions de 150'000 fr. De l'aveu de son conseil d'administration, elle n'aurait pas pu poursuivre seule le projet. L'entreprise EBL contribuera ainsi à financer l'ensemble de la procédure de prospection, à fonds perdus. Elle témoigne ainsi de sa confiance en ce projet. En cas de réalisation du chauffage à distance, CAD Moutier ouvrira son capital-actions à EBL dans des proportions qui devront être définies. Le réseau de chauffage pourrait être concrétisé en 2025, voire un peu plus tôt, selon les autorités. Il serait appelé à se développer encore par la suite. /vre-oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus