Une « bonne » cuvée pour l’ECA Jura

L’Etablissement cantonal d’assurance a présenté jeudi son rapport de gestion pour l’année 2020 ...
Une « bonne » cuvée pour l’ECA Jura

L’Etablissement cantonal d’assurance a présenté jeudi son rapport de gestion pour l’année 2020. Les dossiers liés aux incendies sont en baisse

L'incendie d'une ferme à Bure a coûté à lui-seul environ 850'000 francs à l'ECA Jura (photo : police cantonale jurassienne). L'incendie d'une ferme à Bure a coûté à lui-seul environ 850'000 francs à l'ECA Jura (photo : police cantonale jurassienne).

L’ECA Jura a connu une « bonne » année 2020. C’est ainsi que l’Etablissement cantonal d’assurance pour la République et Canton du Jura a qualifié son dernier exercice jeudi matin, lors de la présentation de son rapport de gestion. Le montant des dommages couverts par l’ECA Jura en 2020 s’est monté à 7'090'000 francs. Le nombre de sinistres en lien avec le feu s’est monté à 125 l’an dernier, chiffre le plus bas observé lors des 20 dernières années. L’ECA Jura l’explique notamment par une prévention considérable que l’institution mène depuis plusieurs années. Le facteur « chance » joue également un rôle, notamment avec le recul assez net du nombre de sinistres consécutifs à la foudre. L’ardoise laissée par les sinistres dus au feu est toutefois toujours importante, affichant 4'990'000 francs. C’est toutefois près de la moitié de moins par rapport à l’année 2019. En 2020, c’est l’incendie d’une ferme à Bure (voir photo ci-dessus) qui a engendré le plus de coûts pour l’ECA Jura avec 850'000 francs environ.

François-Xavier Boillat, directeur de l’ECA Jura : « Le comportement des propriétaires est à prendre en compte »

L’ombre du coronavirus ne plane pas beaucoup

L’année 2020 a été marquée par la pandémie de coronavirus. Cette dernière a contraint certains employés au télétravail, a limité aussi les sorties et incité les gens à rester chez eux. Or, ce phénomène n’a pas pesé dans les chiffres de l’ECA Jura : « Le fait que les collaborateurs des entreprises doivent rester à la maison n’a pas engendré du tout de sinistre », souligne François-Xavier Boillat. C’est sur le plan financier que la pandémie a été ressentie. Cette dernière a impacté les placements financiers de l’institution en mars 2020. La fin d’année a toutefois été nettement meilleure sur le marché boursier. L’Etablissement cantonal d’assurance pour la République et Canton du Jura a bouclé l’exercice sur un bénéfice net de 5'273'000 francs. Il s’en réjouit et indique qu’il souhaite continuer à mener une politique « prudente et axée sur la rigueur ». Un rabais de 10% sera octroyé sur les primes de l'année 2021. L’ECA Jura souligne aussi que la prévention demeure au cœur des préoccupations.


Les sapeurs-pompiers n’ont pas chômé

Le coronavirus a également joué un rôle dans l’encadrement des sapeurs-pompiers. Plusieurs cours ont dû être reportés. Reste que 1'004 soldats du feu ont été actifs dans le Jura. Les sapeurs-pompiers ont été mobilisés à 423 reprises, dont environ une fois sur quatre pour le déclenchement intempestif d’alarmes automatiques, selon Rosalie Beuret Siess, présidente du Conseil d’administration de l’institution. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus