La demande de permis de construire se numérise

Dès le 1er juillet, l’application numérique Jurac s’impose dans le canton. Il sera dès lors ...
La demande de permis de construire se numérise

Dès le 1er juillet, l’application numérique Jurac s’impose dans le canton. Il sera dès lors impossible de demander une autorisation de construire sans passer par internet

Toutes les demandes de permis passeront par Jurac dès juillet. Toutes les demandes de permis passeront par Jurac dès juillet.

Pour construire une maison, une cabane de jardin ou refaire son hangar, il faudra passer par l’ordinateur dès le 1er juillet dans le Jura. Le dépôt de demandes de permis de construire ne sera plus possible en format papier auprès des communes ou du canton. Tout se fera par le biais du guichet virtuel, sur l’application numérique dénommée Jurac. Cette dernière a été présentée ce matin lors d'une conférence de presse.


Chargé du projet, Jean-Claude Juillerat forme peu à peu les administrations communales et le personnel du canton au nouvel outil. Tous ces acteurs qui transitent autour des permis devront rapidement changer leurs habitudes professionnelles et passer du papier à l'écran.

Jean-Claude Juillerat tire le bilan des essais-tests effectués depuis le début de l’année

Le canton n’est pas pionnier en la matière. Fribourg et Neuchâtel ont déjà fait cette démarche par exemple. Ce changement permettra notamment des échanges de dossiers plus rapides entre les différents acteurs qui seront réunis sur la plateforme, explique David de Groote, responsable de la cyberadministration du canton. Autre avantage, les pertes, oublis ou erreurs devraient être moins nombreux. Et les dossiers égarés sous des piles de papier seront de l'histoire ancienne, selon le ministre de l’Environnement David Eray.

David De Groote : « On essaie de mettre en place des tutoriels, des vidéos pour ceux qui déposeront un petit permis »

Le risque de passer au « tout numérique » est avant tout de compliquer la démarche des citoyens peu habitués à l'informatique. Devant s’atteler à des tâches qui ne vont pas forcément de soi, certains ne pourront pas se débrouiller seuls pour déposer un permis, reconnaît David Eray. Des tutoriels ont cependant été créés dans le but qu'un citoyen lambda puisse s'atteler seul à un dépôt de projet. 

L’entrepreneur jurassien Yves Tendon, qui travaille dans la construction, a eu l’occasion de tester Jurac ces derniers mois. Le système était en phase test dans sept communes du canton. Si les premiers essais se sont avérés un peu compliqués, le numérique a montré ses avantages selon Yves Tendon, qui apprécie maintenant le gain de temps et l'aspect écologique, puisque beaucoup moins de papier est nécessaire dans le processus. /cka

Yves Tendon : « Je dirais que pour la personne lambda qui a plus de peine avec l’informatique, ça sera difficile de déposer un permis »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus