A la rescousse des forêts protectrices du Jura

L’assureur Helvetia offre 10'000 arbres au canton. Un don pour reconstituer le patrimoine victime ...
A la rescousse des forêts protectrices du Jura

L’assureur Helvetia offre 10'000 arbres au canton. Un don pour reconstituer le patrimoine victime de la sécheresse ou du bostryche

De gauche à droite : Le ministre jurassien de l'Environnement David Eray, le skieur Luca Aerni et la présentatrice et Miss Earth Suisse LizAn Kuster (ambassadeurs de la forêt protectrice Helvetia), ainsi que le garde forestier de La Baroche Gaby Choffat procèdent ici à une plantation d'arbres sur les hauteurs d'Asuel. De gauche à droite : Le ministre jurassien de l'Environnement David Eray, le skieur Luca Aerni et la présentatrice et Miss Earth Suisse LizAn Kuster (ambassadeurs de la forêt protectrice Helvetia), ainsi que le garde forestier de La Baroche Gaby Choffat procèdent ici à une plantation d'arbres sur les hauteurs d'Asuel.

Les forêts protectrices du Jura vont se garnir de 10'000 nouveaux arbres. Ceux-ci sont offerts au canton par l’assureur Helvetia, qui soutient l’entretien avec des plantations ciblées. 30% des forêts jurassiennes sont protectrices (11'000 hectares), ce qui signifie qu’elles contribuent à protéger les vies et les biens (prévention des éboulements, des avalanches et des inondations par le stockage d’eau). « Le danger se trouve là où il y a de la pente. Les forêts protectrices permettent de réduire le risque », explique Mélanie Oriet, responsable du domaine « Forêts et Dangers naturels » à l’Office jurassien de l’environnement. La plantation de ces 10'000 arbres sur l’ensemble du territoire cantonal – dont 5'000 sur la commune de La Baroche – permettra de remplacer ceux qui ont été endommagés ou affaiblis par la sécheresse et le bostryche. La plantation comprendra plusieurs essences, dont davantage de feuillus. Pour rappel, pareille démarche avait déjà été réalisée à Vellerat en 2013.

« On passe de la théorie à la pratique », déclare pour sa part le ministre de l’Environnement David Eray. Et de rappeler que le canton du Jura a déjà dégagé un crédit de 2,75 millions de francs pour la période 2020-2024 afin d’entretenir les forêts protectrices. /rch


Entretien avec Pascal Kohler, collaborateur spécialisé à l’Office jurassien de l’environnement :

« Il faut que l’effet protecteur de la forêt soit maximal »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus