La Rauracienne revisitée

L’artiste jurassien Kiki Crétin propose une nouvelle version de l’hymne jurassien ce mercredi ...
La Rauracienne revisitée

L’artiste jurassien Kiki Crétin propose une nouvelle version de l’hymne jurassien ce mercredi, jour de l’anniversaire de l’indépendance du canton du Jura. Une reprise philharmonique classique à découvrir

Kiki Crétin propose sa version de La Rauracienne (photo : Mélanie Martin). Kiki Crétin propose sa version de La Rauracienne (photo : Mélanie Martin).

Cuivres, percussions, instruments à cordes, des chœurs et la voix de Kiki Crétin : voilà le tableau d’une nouvelle version de La Rauracienne sortie ce mercredi matin à l’occasion de l’anniversaire de l’indépendance du canton du Jura. La reprise est signée par l’artiste jurassien Kiki Crétin qui a conservé les paroles et la mélodie d’origine et s’accompagne d’un orchestre philharmonique. « J’ai essayé de créer quelque chose qui la rende puissante. La Rauracienne n’a pas besoin d’un rajeunissement ni d’un changement. Par contre, ce côté philharmonique la muscle un peu en gardant le caractère solennel », explique Kiki Crétin. 

Entretien avec Kiki Crétin

Reprendre un monument

Il n’est pas simple de s’attaquer à un monument populaire comme l’est l’hymne jurassien, écrit en 1830 par Xavier Stockmar puis repris en 1950 par Roland Béguelin et Roger Schaffter. « Quand on essaie d’arranger quelque chose de connu, beaucoup de gens se sont cassés les dents. Je peux comprendre qu’on n’aime pas ma reprise, la richesse de la musique c’est les différences », admet Kiki Crétin. « C’est un cadeau pour les Jurassiens et amateurs de musique. Ce chant représente le passé, le présent et le futur », conclut-il. /mmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus