De l’or sous les cendres

La décharge de Boécourt traite depuis peu du mâchefer. Ce résidu de la combustion des ordures ...
De l’or sous les cendres

La décharge de Boécourt traite depuis peu du mâchefer. Ce résidu de la combustion des ordures ménagères recèle parfois des trésors

Le projet d'extension de la décharge de Boécourt fait une large place au mâchefer, ici en gris au premier plan. Le projet d'extension de la décharge de Boécourt fait une large place au mâchefer, ici en gris au premier plan.

La pluie et les orages de ces derniers temps ont retardé le chantier de la décharge de Boécourt, mais l’extension du site se poursuit tant bien que mal. Ce jeudi, les délégués du SEOD, le Syndicat de gestion des déchets de Delémont et environ, sont allés faire le point sur place. Plusieurs nouveaux équipements sont déjà en installés, comme une balance pour les camions et un nouveau bâtiment administratif. Mais c’est une montagne grise qui attire le regard. Il s’agit de mâchefer, un déchet qui est désormais traité sur les lieux, et qui n’est pas tout à fait sans valeur…

Suivez notre guide, Jean-Charles Alliman, le responsable d’exploitation de la décharge :

L’extension de la décharge prévoit un volume de 300’000 mètres cubes dédié au mâchefer. Le chantier comprend aussi 200'000 mètres cubes pour les déchets faiblement pollués de type « E ». /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus