Un covid long qui dure

Stéphanie Henggi souffre d’une forme longue de la maladie. Nous l’avions rencontrée au mois ...
Un covid long qui dure

Stéphanie Henggi souffre d’une forme longue de la maladie. Nous l’avions rencontrée au mois de mars. Loin de s’être remise, elle est actuellement au repos à la Clinique Le Noirmont

Stéphanie Henggi espère pouvoir se ressourcer pendant les trois semaines qu'elle passera à la Clinique Le Noirmont. Stéphanie Henggi espère pouvoir se ressourcer pendant les trois semaines qu'elle passera à la Clinique Le Noirmont.

 

Le souffle est toujours court et la fatigue n’est jamais loin. Voilà des mois que Stéphanie Henggi souffre du covid long. Nous avions déjà rencontré cette habitante de Tramelan en mars. Elle nous avait confié à l’époque ses problèmes de concentration, et d’épuisement physique, après une infection au nouveau coronavirus.

Aujourd’hui, Stéphanie Henggi est toujours affaiblie, à tel point qu’elle est actuellement à la Clinique Le Noirmont. C’est là, loin des stimuli de notre société qu’elle nous a accordé un entretien :

 

Difficile dans ces conditions de mener une vie normale. Enseignante spécialisée de métier, Stéphanie Henggi ne travaille plus depuis plus de 6 mois, et lutte pour entretenir une vie de famille : « Mon fils a 6 ans, et le plus dur…c’est de ne pas pouvoir lui offrir toutes les activités qu’on pourrait faire maintenant », nous a-t-elle confié.

La Tramelotte nous a dit ne plus se fixer d’objectifs : « j’ai compris que c’est un marathon, que ce sera long (…) mais sur le long terme, c’est important de rester positive ». /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus