Premier bilan des inondations à Bienne

Le lac de Bienne poursuit sa lente décrue mais le danger reste élevé et l’heure est au constat ...
Premier bilan des inondations à Bienne

Le lac de Bienne poursuit sa lente décrue mais le danger reste élevé et l’heure est au constat des premiers dégâts

Le niveau du lac de Bienne continue de diminuer. (Photo : archives). Le niveau du lac de Bienne continue de diminuer. (Photo : archives).

Le niveau du lac de Bienne continue à gentiment diminuer mais la situation est loin d’être revenue à la normale sur le front des inondations. Le niveau de danger 5, soit le plus élevé, est maintenu. La navigation reste interdite et il est vivement déconseillé de se baigner dans le lac. La baignade est même interdite dans l’Aar, en particulier dans le canal de Nidau-Büren et dans l’ancienne Thielle. Les plages de Bienne, de Nidau et de Douanne restent fermées.

Les organes de conduite régionaux ont donné ce dimanche quelques éléments concernant les dégâts. Plus de 100 interventions en relation avec les inondations ont été réalisées depuis le début des crues. Selon un premier bilan le quartier du Beundenring à Nidau, le Gymnase Bienne – Seeland, la zone lacustre à Ipsach et les bâtiments le long du Strandweg ont été les plus fortement touchés par les crues. Ces différents endroits ont subi des inondations, des irruptions d’eaux souterraines dans les maisons, des pannes de courant et des défaillances au niveau des canalisations. Des désagréments de ce type sont encore possibles jusqu’à ce que le niveau du lac baisse davantage. L’approvisionnement en eau potable a pu être garanti en tout temps et continuera à être assuré sans problème. Personne n’a été blessé jusqu’à présent et une longue période de nettoyage et de remise en état va pouvoir débuter. /comm-fco


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus