Le chant/champ des cigognes

C’est tantôt l’heure de la migration pour les cigognes, qui se regroupent par dizaines dans ...
Le chant/champ des cigognes

C’est tantôt l’heure de la migration pour les cigognes, qui se regroupent par dizaines dans les champs ajoulots ces jours, proposant un spectacle autant attrayant qu’intriguant

Une cinquantaine de cigognes ont pris le petit-déjeuner dans un champ entre Fontenais et Villars-sur-Fontenais ce mardi. Une cinquantaine de cigognes ont pris le petit-déjeuner dans un champ entre Fontenais et Villars-sur-Fontenais ce mardi.

Le chant des cigognes, c’est ces jours en Ajoie. Par dizaines, elles se regroupent dans différents champs du district pour préparer leur migration. D’ici une semaine, toutes auront pris la direction de l’Espagne ou du Portugal. Ce mardi matin, elles étaient une cinquantaine venues déjeuner dans un champ entre Fontenais et Villars-sur-Fontenais. L’après-midi, elles iront s’abreuver dans la plaine de la Covatte. Encore immatures et nées pour la plupart dans les nichoirs situés à la route d’Alle à Porrentruy, ces cigognes partiront ensemble vers les chaleurs ibériques. Un programme qu’on envie presque par les temps qui courent…

Le spectacle attire quelques curieux et « n’est plus rare », considère le biologiste jurassien Michel Juillard. Cela fait plusieurs années que les cigognes quittent l’Ajoie par centaines début août. « Si la région peut profiter de ce spectacle, c’est en partie parce que les prairies de fauche se sont faites rares en Alsace », explique Michel Juillard, évidemment aux aguets ces jours-ci. Le plus grand vol de migration qu’il a vu, c’était il y a 3 ans : 286 cigognes à Ste-Croix, entre Fontenais et Villars-sur-Fontenais.

Quand on voit la météo annoncée pour ces prochains jours, on comprendrait aisément que le chant des cigognes régionales ne traine plus trop avant d’être entonné. /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus