Un COMPAD pour garder la direction

Un catalogue pour la compensation des désavantages a été introduit à la rentrée dans les écoles ...
Un COMPAD pour garder la direction

Un catalogue pour la compensation des désavantages a été introduit à la rentrée dans les écoles obligatoires jurassiennes. Il doit aider les élèves avec des troubles de l'apprentissage notamment

Le retour à l'école n'est pas le même pour tout le monde. (Photo : KEYSTONE / Alessandro della Valle). Le retour à l'école n'est pas le même pour tout le monde. (Photo : KEYSTONE / Alessandro della Valle).

La rentrée se fait avec un appui pour les élèves avec des troubles de l’apprentissage. Un catalogue pour la compensation des désavantages a été introduit à la reprise au sein de l’école obligatoire jurassienne. Ce « COMPAD », c’est son nom, est destiné aux enseignants ordinaires et spécialisés, en collaboration avec une équipe thérapeutique. Il se compose d’outils ou de mesures pour accompagner des élèves dyslexiques ou à Haut potentiel par exemple. Sandrine Terrier est conseillère pédagogique pour le secondaire I et enseignante à Stockmar. Avec l’ensemble des conseillers pédagogiques et des enseignants spécialisés, elle a contribué à mettre sur pied ce catalogue.

Cette enseignante de sciences à Stockmar nous explique que six troubles sont référencés : la dyslexie, la dysorthographie, la dyscalculie, la digraphie, la dysphasie et encore les troubles de l’attention et les élèves à haut-potentiel. Il y a aussi deux déficiences à prendre en compte : visuelle et auditive.

Dans ce catalogue, les enseignants trouvent des outils par rapport à la communication, au temps ou même à l’emplacement en classe. Selon Sandrine Terrier ce matériel va permettre à l’enseignant d’aider au mieux l’élève qui en a besoin. Cela permet surtout de ne pas le désavantager par rapport à son trouble. Pour cela, à chaque trouble correspond une fiche de mesures que Sandrine Terrier compare volontiers à une paire de lunettes pour une personne myope : « Elle est désavantagée sans ses lunettes et c’est la même chose pour ce catalogue, des lunettes pour les troubles ».

Ces adaptations des conditions d’apprentissage ou d’examen ne modifient pas les objectifs du Plan d’éducation romand et permettent aux élèves en difficulté de suivre le programme classique.

La rentrée a eu lieu ce lundi dans le Jura. Retrouvez un reportage à l'école secondaire de Val Terbi et un entretien avec le chef du Service jurassien de l’enseignement Fred-Henri Schnegg ici. /lbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus